France
URL courte
11120
S'abonner

Une perquisition a été menée jeudi au domicile, près de Paris, de l'ancien patron de Renault, Carlos Ghosn, dans le cadre de l'enquête qui concerne notamment le financement de son mariage au château de Versailles, rapporte en ce 13 juin l’agence France-Presse, se référant au parquet de Nanterre.

Une perquisition a été menée jeudi au domicile, près de Paris, de l'ancien patron de Renault, Carlos Ghosn, dans le cadre de l'enquête qui concerne notamment le financement de son mariage au château de Versailles, rapporte en ce 13 juin l’agence France-Presse, se référant au parquet de Nanterre.

Les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) se sont rendus à L'Étang-la-Ville dans les Yvelines, dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte après un signalement de Renault début février.

Pour rappel, en mars dernier, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire sur les conditions d'organisation de ce mariage célébré à Versailles en octobre 2016. L'ancien patron de Renault se voit reprocher d'avoir utilisé à son bénéfice personnel une prestation, évaluée à 50.000 euros, offerte par le château de Versailles à l'entreprise.

Carlos Ghosn aurait obtenu la location du château et du Grand Trianon pour l'organisation de ses noces en contrepartie d'une convention de mécénat signée entre l'établissement public et la marque au losange, ce qui pourrait constituer un abus de bien social.

L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, a-t-il alors été annoncé.

Lire aussi:

Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparée, selon Agnès Buzyn
Tags:
enquête, mariage, Versailles, Renault Group, Carlos Ghosn
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook