Ecoutez Radio Sputnik
    La cathédrale Notre-Dame de Paris après l'incendie, en avril 2019

    Le ministre de la Culture partage ses craintes concernant Notre-Dame

    © Sputnik . Oxana Bobrovitch
    France
    URL courte
    Incendie à Notre-Dame de Paris (138)
    11022
    S'abonner

    Alors que la première messe depuis l'incendie de Notre-Dame de Paris sera célébrée le week-end des 15 et 16 juin, le ministre de la Culture dénonce «une situation fragile» pour la cathédrale dont «la voûte peut toujours s’écrouler».

    Deux mois après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la voûte de la cathédrale menace toujours de s'effondrer, a déclaré ce vendredi 14 juin sur France 2 le ministre français de la Culture.

    «Notre-Dame de Paris est aujourd'hui dans une situation encore fragile, notamment au niveau de la voûte qui n'a pas encore été sécurisée», a précisé Franck Riester, ajoutant qu’«elle peut toujours s'écrouler».

    «Toute la partie qui est tout autour de Notre-Dame a été sécurisée, étayée, frettée, un certain nombre de vitraux ont été retirés pour les protéger, les restaurer, des mesures de sécurisation ont été prises sur les différents pignons», a détaillé le ministre de la Culture, la voûte restant «le point le plus fragile».

    Lors de l’incendie qui s'est déclaré le 15 avril, la charpente, datant du Moyen Âge, et la flèche érigée au XIXe siècle sont parties en fumée. Les murs sont en revanche restés debout.

    La première messe depuis l’incendie sera célébrée le week-end des 15 et 16 juin, a rapporté le 10 juin France Inter, confirmant une information révélée le 7 juin par Famille Chrétienne. Entouré de six ou sept prêtres et de quelques chanoines, l'archevêque Mgr Michel Aupetit célèbrera la fête de la Dédicace de la cathédrale.

    Dossier:
    Incendie à Notre-Dame de Paris (138)
    Tags:
    Franck Riester, incendie, cathédrale Notre-Dame de Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik