Ecoutez Radio Sputnik
    Marseille

    150.000 euros pour Miss France… La mairie de Marseille dans la tourmente

    © Sputnik . Maria Balareva
    France
    URL courte
    622
    S'abonner

    L'opposition de gauche de la mairie de Marseille a dénoncé, lundi 17 juin, la décision prise de débloquer 150.000 euros afin d’accueillir le concours Miss France. La majorité a rétorqué en affirmant que la ville en sortirait bénéficiaire, tant en termes financiers que d'image.

    Le maire de la cité phocéenne, Jean-Claude Gaudin (LR), a décidé que la ville verserait 150.000 euros pour accueillir l’édition 2020 du concours Miss France, prévu pour le 14 décembre prochain.

    «Cette élection est un rendez-vous annuel national qui illustre l'élégance à la française tant admirée par le monde entier», souligne le texte d’une délibération adoptée lundi 17 juin.

    La gauche - le PS et le PC notamment - a dénoncé l'octroi d’une telle somme pour une ville qui a vécu, fin 2018, l'effondrement de deux immeubles ayant fait huit morts.

    La ville «se moque des besoins de ses habitants, ferme des théâtres, diminue les moyens des bibliothèques et essaie de donner une image positive par le strass et les paillettes» avec «une vision rétrograde des femmes», a estimé Jean-Marc Coppola (PC).

    «Même si les Français aiment Miss France, il ne faut pas faire deux poids deux mesures», a ajouté pour sa part Samia Ghali (PS) qui a affirmé que Marseille ne versait que 48.000 euros à 16 associations œuvrant pour le droit des femmes.

    «On peut aimer Miss France ou pas, mais on ne peut pas nier l'intérêt pour la ville de Marseille de les recevoir», a rétorqué le chef de la majorité LR, Yves Moraine, indiquant que l’«opération va rapporter plus que cela ne va coûter».

    Il a affirmé que Marseille récolterait l'équivalent de ces 150.000 euros grâce aux billets d'entrée à la soirée, serait valorisée pendant «plusieurs heures de prime time sur TF1» et profiterait de 1.500 nuitées touristiques.

    Il y a une dizaine de jours, des chiffres plus concrets avaient été cités lors de la conférence de presse de présentation de l'évènement pour évaluer les recettes de deux soirées dans la salle de spectacle.

    «Celle des répétitions, la veille de l'élection, où des places, entre 15 et 25 euros selon le comité Miss France, seront mises en vente. Celles aussi, évidemment, du 14 décembre où le prix devrait varier entre 39 et 70 euros», avait précisé La Provence.

    Sylvie Tellier, directrice générale de Miss France Organisation, a déclaré que depuis son arrivée au comité Miss France, elle n’avait jamais vu une ville organisatrice qui ait regretté son choix.

    «Certaines sont mêmes candidates quelque temps après avoir été les organisatrices. Cela veut sans doute dire que les retombées économiques sont importantes», a-t-elle noté.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    répétition, candidats, La Provence, soirée, gauche, Jean-Claude Gaudin, immeuble, effondrement, concours, Miss France, Marseille
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik