France
URL courte
Créatures marines (110)
2171
S'abonner

Consécutivement au fait que des grands requins blancs sont dernièrement remontés vers le Nord aux États-Unis et que le nombre d’attaques sur l’homme s’est accru, la question de la possibilité d’une situation similaire en Europe a été soulevée.

La population accrue de grands requins blancs le long de la côte est américaine, et surtout la multiplication des attaques sur l’homme commencent à inquiéter, relate le site d’information Atlantico qui se demande s’il faut s’attendre à la même situation dans les eaux européennes.

De ce fait, les scientifiques cherchent à définir les raisons qui attirent ces prédateurs dans des zones inhabituelles pour eux. L’une d’entre elles est représentée par les phoques, qui s'installent saisonnièrement dans une zone géographique comprise entre le Massachusetts et la Nouvelle-Écosse qui est dotée d’endroits connus comme des «nurseries» de phoques gris, explique à Atlantico Nicolas Ziani, le scientifique référent du Groupe phocéen d'étude des requins.

Selon lui, il ne faut pas redouter une surpopulation d’une grandeur pareille près des côtes françaises.

«Le grand requin blanc est devenu pratiquement une espèce éteinte dans nos eaux françaises. Nous avons seulement eu des cas de requins mako qui n'ont pas le même régime alimentaire puisqu'ils se nourrissent seulement de poissons. Ce n'est pas dangereux pour l'homme [...]», détaille le scientifique.

Avant d’ajouter:

«Le grand requin blanc est en sérieux danger d'extinction dans le monde.»

Dossier:
Créatures marines (110)

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
nature, science, France, États-Unis, mer, attaque, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook