Ecoutez Radio Sputnik
    Assemblée nationale française

    Un ténor des Républicains annonce sa candidature à la tête du parti

    © AFP 2019 LUCAS BARIOULET
    France
    URL courte
    1235
    S'abonner

    En annonçant sa candidature à la tête du parti Les Républicains, Christian Jacob est ainsi le premier candidat du scrutin interne. Dans une interview accordée au Figaro, il évoque trois points forts sur lesquels son parti pourrait se baser, ainsi que son objectif de «restaurer l’ADN» de la droite.

    Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a annoncé sa candidature à la tête du parti dans une interview au Figaro.

    Lors de l’interview, il évoque également son envie de sauver le mouvement LR en poursuivant le projet collectif, en déterminant son objectif comme «restaurer l’ADN» de la droite.

    «Notre famille doit revenir à son ADN originel, rassembler la droite avec toutes ses sensibilités, qui doivent être le reflet de la société française. Nous devons parler à tous les Français sur tous les sujets», lance-t-il dans l’entretien accordé au Figaro.

    Il rappelle également les victoires que son parti a eues avec Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

    «Les Républicains ne sont pas à la recherche d’un homme providentiel. Ils doivent retrouver leur capacité à porter un collectif.»

    Interrogé sur le projet de reconstruction présumée du parti, Christian Jacob avance la nécessité de lancer un débat pour «dégager une ligne politique très claire».

    Il liste ensuite trois points forts afin d’établir les principes du parti sur lesquels il pourrait se baser, dont «la place de la France dans le monde et l’Europe, le rôle de l’État dans la société et les questions de société».

    Ainsi, Christian Jacob devient le premier candidat du scrutin interne prévu pour les 12 et 19 octobre.

    Auparavant, Christian Jacob avait émis de virulentes critiques au sujet de la présidence Macron, estimant que le pays aurait besoin non pas d’un débat, mais d’une «nouvelle élection». Selon lui, le Président de la République a mis le pays «dans un état pré-insurrectionnel».

    M.Jacob a été ministre délégué à la Famille (2002-2004), aux PME (2004-2005) et à la Fonction publique (2005-2007) sous la présidence de Jacques Chirac. Il préside le groupe UMP, devenu LR, à l'Assemblée nationale depuis 2010.

    Tags:
    vote, élections, politique, Assemblée nationale, Christian Jacob, Les Républicains (LR), candidature, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik