France
URL courte
281256
S'abonner

L’ancien militaire, accusé d’avoir poignardé un dealer qui l’avait agressé en 2014, a été innocenté. La cour a reconnu que l’agresseur s’était infligé lui-même les coups fatals.

Vendredi 21 juin, Brahim A., ancien légionnaire du 1er Régiment étranger du génie de 32 ans, a été acquitté par la cour d’assises de Paris. Il était mis en cause pour «violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner» suite au décès d’un homme de 28 ans qui l'avait agressé le 3 mai 2014 en face de la gare du Nord à Paris, rapporte Le Figaro.

Ce dernier, Khaled C., avait voulu vendre de la drogue au légionnaire, lequel se trouvait avec sa compagne. Face à son refus, le dealer lui avait porté un coup de couteau papillon, le blessant à la main gauche. Brahim A. lui avait alors pris son arme et s’était mis en garde alors celui-ci l’assaillait, décédant au final de sept blessures provenant de son propre couteau.

La cour a considéré que le légionnaire n'avait pas volontairement porté les coups fatals, la victime, sous l’emprise d’alcool et de cannabis, étant la seule responsable de ces blessures.

 

Lire aussi:

Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Tags:
agresseur, militaires, drogue, Gare du Nord (Paris), attaque au couteau, morts, légionnaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook