Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion d'Air France

    Dans une tribune, des élus français appellent à «arrêter de taper sur l'avion»

    CC BY 2.0 / A.S. Kanaan / AIR FRANCE
    France
    URL courte
    30917
    S'abonner

    Dans une tribune publiée par le JDD, 93 députés et sénateurs de divers bords politiques ont appelé à ne pas céder à la campagne «flygskam», soit la «honte de prendre l’avion». L’appel fait suite à la proposition de plusieurs élus d’imposer le train aux avions trop polluants sur les courts trajets.

    Le mouvement «flygskam», né en Suède et gagnant en popularité dans le monde, se traduit littéralement par «honte de prendre l’avion» et incite à renoncer à l'aéronef pour des raisons écologiques. 93 députés et sénateurs français de divers bords politiques ont annoncé «assister, interloqués, à une multiplication des attaques contre l'avion», notamment au Parlement.

    L'avion est pour eux «une nécessité vitale» et «le seul moyen pour certains de nos territoires de leur éviter un isolement mortifère», ont-ils écrit dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche le 23 juin.

    «Certains de nos territoires sont en effet victimes d’un enclavement qui handicape leur développement. Les lignes aériennes interrégionales, en particulier celles qui les relient à Paris, sont souvent le seul moyen de leur éviter un isolement mortifère, faute de dessertes routières et ferroviaires adaptées à notre époque», annonce le texte.

    Ils dénoncent ainsi les initiatives des députés de gauche et LREM à faire adopter des mesures visant à taxer le transport aérien durant l’examen du projet de Loi d’orientation des mobilités, approuvé par l’Assemblée nationale en première lecture.

    Les deux chambres devront tenter, courant juillet, d’adopter une version commune du texte, approuvé auparavant par le Sénat.

    «Honte de prendre l’avion («flygskam»), amendement à la loi d’orientation des mobilités prévoyant d’augmenter la taxe sur le kérosène et le taux de TVA sur les billets d’avion, proposition de loi visant à interdire les vols domestiques lorsqu’il est possible de prendre le train avec un temps supplémentaire de deux heures et demie ou moins… Ces dernières semaines, nous assistons, interloqués, à une multiplication des attaques contre l’avion», ont écrit les élus.

    «Nous ne sommes les représentants d’aucun lobby. Nous avons conscience de l’importance de changer nos modes de transport et de consommation pour lutter contre le réchauffement climatique… mais privilégions l’écologie incitative plutôt que punitive», ont-ils tenu à souligner.

    Soucieux de favoriser le train aux avions trop polluants, plusieurs députés ont déposé début juin des amendements à la Loi d'orientation des mobilités (LOM), proposant d'interdire les vols intérieurs pour lesquels il existe des liaisons ferroviaires de moins de 5 heures.

    Tags:
    flygskam, Journal du dimanche (JDD), train, pollution, écologie, transports, Sénat français, Assemblée nationale, loi, avion, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik