Ecoutez Radio Sputnik
    Un poisson (image d'illustration)

    Couverts d’un filet, des défenseurs des poissons s'érigent à Paris contre la pêche (vidéo)

    CC0 / Pixabay/Free-Photos
    France
    URL courte
    15209

    Afin de rappeler le risque de disparition des poissons, un happening pour l’abolition de la pêche a eu lieu à Paris le 24 juin. Une manifestante a expliqué à Sputnik l’importance de la fin de la pêche et du refus de consommer du poisson.

    Un happening visant à protéger les poissons et les animaux aquatiques a eu lieu ce lundi 24 juin à Paris, réalisé par l’association Vegan Impact. Dans un commentaire accordé à Sputnik, une militante du mouvement a évoqué le risque élevé d’extinction des poissons dans l’océan vers 2050, ainsi que le chiffre des animaux marins tués par an, s’élevant à 1.000 milliards de spécimens.

    Des participants à l’événement, peints de bleu et de vert, qui se sont allongés sur le trottoir, couverts d’un filet de pêche, représentaient des créatures marines en train de mourir d’asphyxie sous les rayons du Soleil. D’autres manifestants tenaient des images présentant des faits sur la pêche mondiale.

    Cette manifestation appelle à arrêter de manger du poisson pour préserver la nature, en prenant en considération que 95% des créatures marines sont concernées par la pêche, a expliqué la militante interviewée.

    Cette forme artistique de manifestation appelant à l’abolition de la pêche est née en 2017 à l’initiative de l’association suisse Pour l’égalité animale (PEA). La première manifestation a eu lieu le 25 mars 2017 dans le cadre de la Journée mondiale pour la fin de la pêche.

    Lire aussi:

    La statue du Général de Gaulle jetée à bas lors des festivités après la victoire de l’Algérie à Évreux - image
    Un navire UK a essayé d'empêcher l'Iran d'arraisonner le pétrolier sous pavillon UK, selon un représentant des Pasdaran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    véganisme, végans, extinction, consommation, interview, planète, poisson, pêche, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik