Ecoutez Radio Sputnik
    Vaimalama Chaves, Miss France 2019

    Miss France explique pourquoi elle ne participera pas à Miss Monde et Miss Univers

    © AFP 2019 FRANCOIS LO PRESTI
    France
    URL courte
    4191

    Vaimalama Chaves, Miss France 2019, a déclaré, dans une séquence publiée sur Instagram, qu’elle a décidé de ne pas saisir l’opportunité de participer à Miss Monde et Miss Univers. Au lieu de ces concours de beauté, elle préfère rester à Tahiti où se fera cette année la préparation des candidates à Miss France 2020.

    Miss France 2019 a décidé de ne pas représenter l’Hexagone ni à Miss Monde ni à Miss Univers, a déclaré la Tahitienne de 24 ans, Vaimalama Chaves, sur Instagram.

    Elle a expliqué qu’elle souhaite rester en Polynésie où se tiendra, au mois de novembre, la préparation des candidates à Miss France 2020.

    «Pour vivre la vie que vous voulez avoir, il faut savoir renoncer à ce que vous ne voulez pas. Et moi, je veux être ici. Alors voilà, je choisis la Polynésie au détriment de Miss Univers et Miss Monde, quelle que soit la date à laquelle cela aura lieu et cela n'a rien à voir avec qui que ce soit. C'est moi», a lancé Vaimalama Chaves.

    La France sera ainsi représentée par ses dauphines, Lauralyne Demesmay et Ophély Mézino.

    Couronnée Miss France 2019, Vaimalama Chaves s’est plusieurs fois retrouvée sous le feu des critiques sur les réseaux sociaux à cause de ses «rondeurs». Elle a pourtant trouvé les mots pour réagir aux commentaires de ceux qui pointaient sur ses formes en leur proposant d’aller manger leur casse-croûte au lieu de déverser leur haine sur Instagram.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    Miss Univers, Miss Monde, concours de beauté, Miss France, Miss France 2019, Vaimalama Chaves, Tahiti, Polynésie française
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik