France
URL courte
12142
S'abonner

La conviction de la France est que la Russie doit avoir son ancrage en Europe, indique la déclaration de la porte-parole du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et portant sur le retour de la délégation russe au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

C'est «avec satisfaction» que la France constate le retour de la délégation russe au sein de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a annoncé ce 27 juin le Quai d'Orsay.

«La conviction de la France est que la Russie doit avoir son ancrage en Europe», indique notamment la déclaration de la porte-parole du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères.

Par ailleurs, la note souligne que la position de Paris reste inchangée sur la question de la Crimée et de la situation dans le Donbass:

«S’agissant du Conseil de l’Europe, la France, qui assure actuellement la présidence du Comité des ministres, rappelle que l’appartenance de la Russie à cette Organisation est dans l’intérêt même des citoyens russes».

Une idée similaire avait été exprimée le 17 juin par le Président français qui avait déclaré qu'il fallait éviter que la Russie quitte définitivement le Conseil de l'Europe.

À la suite du rattachement en 2014 de la Crimée à la Russie, considéré comme une annexion par Kiev et ses alliés occidentaux, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe avait suspendu les droits de vote des parlementaires russes. En janvier 2015, l'APCE avait étendu les sanctions à l'encontre de la Russie. En signe de protestation, la délégation russe avait refusé de participer aux sessions de l'Assemblée.

Le 25 juin 2019, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a voté un texte rendant possible le retour de la délégation russe.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Tags:
Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook