France
URL courte
7913
S'abonner

Assurant qu’il «va bien», l’imam de Brest Rachid Eljay, blessé par balle le 27 juin, a posté sur YouTube une vidéo dans laquelle il s’adresse à tous les gens qui l’ont soutenu, «musulmans ou non».

L'imam Rachid Eljay, blessé par balle devant la mosquée de Brest, a affirmé qu’il allait «bien» tout en appelant au calme dans une vidéo tournée depuis son lit d'hôpital et diffusée sur sa chaîne YouTube.

La main gauche bandée, l’imam a indiqué face caméra qu’il venait de sortir du bloc opératoire. Il a affirmé avoir reçu trois balles lors de la fusillade, «l’une à la main, l’une à la cuisse et l’autre au mollet».

«Ça va bien, je sors du bloc opératoire […] on vit cette épreuve de manière très apaisée», a-t-il expliqué, en remerciant tous les gens qui l’avaient soutenu, «musulmans ou non». Il a ainsi exprimé sa gratitude aux services de secours «pour leur intervention rapide», aux voisins, aux jeunes du quartier et au «pharmacien qui a fourni les premiers secours».

«Au fond de chacun d’entre nous se cache une part d’amour mutuel, et malheureusement, on a tendance à l’étouffer», a-t-il déploré.

«La justice a pris le dossier sérieusement, l'enquête suit son cours, on fait confiance à la justice», a-t-il ajouté.

Peu après 16h jeudi 27 juin, des coups de feu ont été tirés devant la mosquée Sunna de Brest, un bâtiment d'un étage situé dans le nord-est de la ville. Deux personnes ont été blessées, dont l'imam Rachid Eljay qui avait fait parler de lui en 2015 en raison de prêches controversés avant d'adopter un discours plus modéré. L’auteur des faits s’est donné la mort, la thèse de l’attentat a été écartée.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Tags:
musulmans, vidéo, blessés, hôpital, France, Brest (France)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook