Ecoutez Radio Sputnik
    Policiers le 1er mai à Paris

    Collomb sur les Gilets jaunes mutilés: «Ça pose des problèmes sur notre technique de maintien de l’ordre»

    © Sputnik . Julien Mattia
    France
    URL courte
    14211
    S'abonner

    Au micro du Grand Rendez-vous, l’ancien ministre français de l’Intérieur, qui a quitté son poste à quelques semaines du début de la mobilisation des Gilets jaunes, a répondu à des questions relatives aux mutilations et à l’usage des LBD.

    Gérard Collomb, maire de Lyon et prédécesseur de Christophe Castaner, invité au Grand Rendez-vous sur Europe 1 en ce 30 juin, a reconnu, prié de commenter la polémique sur la violence policière, que des cas d’usage disproportionné de la force existaient.

    «Maintenir l’ordre dans des circonstances pareilles c’est quelque chose d’extrêmement compliqué. Donc je ne veux pas porter de jugement, mais c’est vrai qu’il y a eu des cas où l’on voyait bien un usage disproportionné de la force», tout en soulignant que c’était à l’IGPN d’établir s’il y a eu des cas de violences policières.

    Évoquant le sujet de l’usage des lanceurs de balles de défense (LBD), M.Collomb estime que leur utilisation exige «une formation adaptée».

    Or, vu le nombre de manifestants dans certaines villes, «il n’y avait pas toujours des gens aptes à pouvoir utiliser ce genre d’armes» qui sont dangereuses, «si l’on s’en sert sans formation».

    Interrogé sur une trentaine de Gilets jaunes mutilés, recensés notamment par David Dufresne, M.Collomb a répondu que cela posait «un problème sur notre technique de maintien de l’ordre».

    Et d’expliquer que pendant l’opération de Notre-Dame-des-Landes il avait quotidiennement peur que quelqu’un ne soit tué ou grièvement blessé.

    Tags:
    manifestation, violences, Inspection générale de la police nationale (IGPN), LBD (lanceur de balles de défense), police, gilets jaunes, France, Gérard Collomb
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik