Ecoutez Radio Sputnik
    Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet

    Des écologistes lancent «un ultimatum» à l’État pour stopper la destruction du climat par Amazon

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    25199
    S'abonner

    Dans le cadre de la manifestation contre l’implantation de nouveaux entrepôts d’Amazon en France, la porte-parole des Amis de la Terre Alma Dufour a expliqué à Sputnik devant le siège bloqué d’Amazon à Clichy qu’il s’agissait d’un «ultimatum» lancé au gouvernement afin de geler ce projet qui «détruit le climat».

    En pleine manifestation de l’Action non-violente COP21 et de Gilets jaunes, qui s’est tenue ce 2 juillet à Clichy, ainsi qu’à Lille et à Toulouse, contre la création de nouvelles zones commerciales par Amazon, la porte-parole de l’association Amis de la Terre Alma Dufour a accordé une interview à Sputnik sur les raisons et les objectifs de cette action.

    Les militants écologistes ont bloqué le siège parisien d’Amazon, l’entrepôt de l’entreprise situé près de Lille et son centre de livraison à Toulouse, a indiqué Alma Dufour. Au moment de l’entretien, le blocage tenait encore.

    «On a demandé à Édouard Philippe une déclaration politique, parce qu’en fait notre objectif là, aujourd’hui, c’est de demander au gouvernement de stopper l’implantation de trois nouvelles méga zones entrepôts qui sont à venir très prochainement», a-t-elle déclaré.

    En indiquant que l’entreprise américaine avait l’intention de «doubler sa surface de stockage en France d’ici 2020», elle a affirmé que cette démarche n’était pas compatible avec les engagements climatiques français, parce que ce type de projet «a des conséquences environnementales très lourdes».

    La porte-parole de l’association a comparé l’impact de ce projet d’Amazon avec l’idée de doubler la taille de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulles.

    Elle a également expliqué que les militants écologistes s’étaient unis à des Gilets jaunes pour manifester parce que le développement de l’activité d’Amazon provoque des problèmes sociaux:

    «Amazon détruit plus de fois d’emplois qu’il en crée aujourd’hui en France, pareil aux États-Unis. […] Nous, avec les chiffres qu’on a, on sait déjà qu’il y a plus d’emplois de petits réparateurs qui ont disparu en 10 ans que les emplois qu’Amazon avait créés sur la même période, et je ne parle même pas du secteur de la librairie, des petits commerçants, des secteurs de la grande distribution qui sont en souffrance.»

    • Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      © Sputnik .
    • Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      © Sputnik .
    • Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      © Sputnik .
    • Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet
      © Sputnik .
    1 / 4
    © Sputnik .
    Des militants écologistes et des Gilets jaunes bloquent le siège d'Amazon à Paris, le 2 juillet

    Prenant en compte ces faits, ce soutien gouvernemental à ce projet est «complètement aberrant», a-t-elle précisé. En déclarant qu’Amazon ne paie guère d’impôts, environ 0,46%, Alma Dufour a exprimé l’incompréhension des actions du gouvernement par les écologistes:

    «On ne voit pas pourquoi le gouvernement déroule le tapis rouge à cet acteur-là qui détruit le climat, qui ne paie pas d’impôts, qui détruit les emplois».

    La manifestation a pour but de «lancer un ultimatum» à l’État et de demander un moratoire, a-t-elle poursuivi.

    En cas d’absence de réaction de la part de l’État français, la porte-parole a affirmé qu’ils allaient continuer à manifester et à bloquer l’activité d’Amazon «jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils ne sont pas les bienvenus ici».

    En intervenant au nom des manifestants, Alma Dufour s’attend à ce que la lutte soit dure mais «il y a plein de signaux que les choses bougent».

    En fin d’après-midi, les membres d’AVN COP21 et des Gilets jaunes manifestant devant le siège d’Amazon ont été évacués par les forces de l’ordre. Des journalistes ont été forcés de quitter les lieux de la manifestation et escortés jusqu’au métro.

    ​Le journaliste indépendant David Dufresne a par la suite publié sur son compte Twitter dans la soirée deux vidéos montrant que les forces de l’ordre avaient interdit aux journalistes d’accéder aux lieux du blocage du siège d’Amazon et avaient escorté ces derniers vers le métro.

    Tags:
    blocage, ultimatum, journalistes, interview, évacuation, Lille, Toulouse, Paris, ANV-COP21, Edouard Philippe, police, protection de l'environnement, climat, gilets jaunes, manifestation, Amazon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik