France
URL courte
314
S'abonner

En marge des célébrations de la Fête nationale le 14 juillet 2018, une bagarre s’est déclenchée entre un maire du département de Meurthe-et-Moselle et un de ses administrés. Un an plus tard, l’affaire n’est pas encore close, les deux acteurs de l’incident étant jugés en correctionnelle.

Jean-Claude Mafféi, le maire de la commune de Giraumont, en Meurthe-et-Moselle, a porté une gifle à un de ses administrés lors des célébrations de la Fête nationale en 2018. Depuis, les deux sont poursuivis en correctionnelle.

Comme le précise Le République lorrain, l’administré de 24 ans «faisait partie d’un groupe de jeunes un peu trop bruyant», selon l’avis du maire, ce qui l’a poussé à lui infliger une claque. Cependant, on ignore qui a été l’initiateur de l’altercation, les deux défendant des versions différentes.

Mardi 2 juillet, une audition a eu lieu au tribunal correctionnel à laquelle se sont rendus une vingtaine de confrères de Jean-Claude Mafféi pour lui apporter leur soutien.

Pour l’instant, 1.000 euros d’amende sont requis par le procureur contre les deux hommes, soit 500 euros avec sursis. La décision finale ne sera rendue que le 10 septembre.

Lire aussi:

«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
gifle, bagarre, maire, Lorraine, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook