France
URL courte
28918
S'abonner

Plus petit en réalité que Carla Bruni, à la Une du numéro de Paris Match paru le 3 juillet Nicolas Sarkozy dépasse son épouse en taille. La photo sur laquelle sa femme ex-mannequin atteint à peine son épaule s’est attiré des tonnes de commentaires humoristiques.

Debout sur un tabouret ou sur les talons aiguilles de sa femme? Sur Twitter, les internautes n’ont pas raté l’occasion d’ironiser au sujet de la photo du couple Sarkozy-Bruni à la Une du récent Paris Match, qui contient une interview de l’ex-chef de l’État à l’occasion de la parution de son nouveau livre «Passions».

Sur le cliché qui s’est attiré diverses railleries, l’ancien Président de la République apparaît beaucoup plus grand que son épouse, ex-mannequin, alors qu’en réalité c’est l’inverse. Carla Bruni mesure 1,75 mètre et son époux 1,66 mètre.

Certains utilisateurs du réseau social ont imaginé le prolongement de cette photo en publiant des montages:

Alors qu’un grand nombre d’internautes ont ironiquement supposé que l’ex-chef de l’État français marchait sur des échasses, un utilisateur de Twitter a sarcastiquement affirmé qu’il avait véritablement assisté à une promenade traditionnelle en échasses dans les Landes et que c’était bien à ce moment-là que le cliché avait été pris.

Suite aux nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, Paris Match a publié ce 4 juillet un article expliquant cet effet de taille sur Nicolas Sarkozy. Ainsi, sur l'image choisie pour la couverture de la une, l'ancien Président se trouve en fait sur une marche plus haute que son épouse.

Lire aussi:

L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
cliché, couple, Carla Bruni, Nicolas Sarkozy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook