France
URL courte
337
S'abonner

La femme qui se trouvait dans le véhicule au côté du chauffard qui a percuté deux enfants le 9 juin à Lorient a été remise en liberté par la justice de Rennes, mais reste «sous contrôle judiciaire strict», rapporte BFM TV.

La passagère du conducteur, qui avait fauché deux enfants, connu comme le chauffard de Lorient, a été remise en liberté par la Chambre d’instruction de Rennes, relate BFM TV. Elle se trouvait dans la voiture quand son ex-petit ami au volant a heurté une voiture et terminé sa course sur le trottoir où deux enfants marchaient. Les deux protagonistes étaient en cavale pendant plusieurs jours.

Les deux protagonistes interpellés

Ensuite le conducteur a été reconnu grâce à un appel à témoins et interpellé. Quant à sa passagère, elle s’est rendue à la police d’elle-même, après avoir passé trois jours dans la forêt selon ses propres dires, relate la chaîne.

En détention depuis, la femme a demandé à être libérée le temps que l'enquête se poursuive.

La chambre d'instruction de la Cour d'appel de Rennes ayant examiné sa requête a prononcé sa remise en liberté, toutefois placée sous contrôle judiciaire strict, ce qui inclut l'interdiction d'entrer en contact avec le chauffard du véhicule qui a percuté les enfants.

Un accident qui se solde par la mort d’un enfant à Lorient

L'accident est survenu dimanche 9 juin à Lorient après le refus d'obtempérer du conducteur d’un véhicule qui était suivi à distance par la gendarmerie. La voiture, qui circulait à vive allure sur la voie réservée aux bus, a percuté dans un premier temps une autre voiture en sortie de rond-point, sans faire de blessés, avant de faucher sur le trottoir les deux enfants, deux cousins d'origine turque de 7 et 10 ans.

Le plus âgé est décédé alors que l'autre restait hospitalisé dans un état grave. Le suspect principal était un jeune homme de 20 ans, originaire de Lorient, déjà connu des services de police pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. Il a été interpellé le 18 juin dans un hôtel de Caudan, après avoir été reconnu grâce à l'appel à témoins diffusé par une personne qui a ensuite contacté les autorités à 10h50, relate le média.

La passagère, Gaëlle, âgée de 21 ans, a été interpellée le 13 juin puis mise en examen pour «non-assistance à mineurs de moins de 15 ans en danger» et placée en détention provisoire.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Il piège sa maison avec des grenades, des cambrioleurs le font condamner
Une ancienne ministre de Jacques Chirac placée en garde à vue
Tags:
enfants, liberté, prison, interpellation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook