Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Hollande interrogé par la police en lien avec la vente avortée de Rafale

    © AP Photo / Alastair Grant
    France
    URL courte
    10160
    S'abonner

    La justice française a entendu François Hollande en qualité de témoin dans l’affaire portant sur la vente avortée d'avions français Rafale au Brésil, selon des sources informées de l’entourage de l’ex-Président. En 2013, Brasilia avait préféré le Gripen suédois à l’aéronef français, mettant ainsi fin à dix ans de négociations.

    À la demande du Brésil, François Hollande a comparu en qualité de témoin dans le cadre de l’enquête portant sur une vente d’avions militaires à ce pays, qui, en 2013, après dix ans de négociations, avait opté pour le Gripen suédois à la place du Rafale français. Selon l’entourage de l’ex-Président cité par l’agence Reuters, son audition a eu lieu le 4 juillet.

    «Il a répondu à leurs questions» et il «coopère toujours avec la justice quand on le lui demande», ont-elles indiqué.

    Quant à Nicolas Sarkozy, qui a été également sommé de témoigner, il a refusé de répondre aux policiers en invoquant la Constitution, selon Le Canard enchaîné.

    L’enquête menée par la justice brésilienne concerne notamment le contrat conclu en 2014 pour l’acquisition par le Brésil d’avions de chasse Gripen de la société suédoise SAAB. Les concurrents directs de celle-ci étaient la société américaine Boeing avec ses F-18 Super Hornet et la société française Dassault Aviation avec les avions de combat Rafale.

    Dans ce cas précis, Lula da Silva, l’ex-Président brésilien impliqué dans de nombreuses affaires de corruption, est accusé d’avoir usé de son influence sur Dilma Rousseff pour aider le fabricant suédois à remporter le marché.

    Sous la présidence de François Hollande, la France a participé aux négociations comme l’un des pays-fournisseurs de ces chasseurs. Ainsi, comme l’indique Le Canard enchaîné, l’audition des deux anciens chefs d’État français a été sollicitée par l'ex-Président brésilien. Celle-ci vise à lever les soupçons qui pèsent sur lui.

    Tags:
    chasseur Gripen, Luiz Inacio Lula da Silva, François Hollande, Brésil, France, Rafale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik