France
URL courte
19128
S'abonner

Un couple dans les Hauts-de-France a été placé en garde à vue pour avoir filmé leur enfant nu attaché à un arbre et avoir partagé cette vidéo. Selon les interpellés, ils voulaient ainsi le punir pour ses bêtises. La mère et le beau-père du garçon de 12 ans seront jugés par le tribunal local de Béthune.

Le tribunal local de Béthune (Hauts-de-France) va examiner l’affaire d’une Lensoise et de son compagnon de Loison-sous-Lens, placés en garde à vue pour les punitions qu’ils affligeaient à leur enfant. Le couple a attaché le jeune garçon nu à un arbre pour le filmer.

La procédure a été ouverte grâce à la vidéo parvenue à la police. Les images montraient l’enfant de 12 ans, ligoté à un arbre, complètement nu. Au cours de cette soi-disant punition, la mère de l’enfant a demandé à son compagnon, le beau-père du garçon, de le filmer, surtout au niveau du sexe.

Pour l’humilier davantage, le couple a finalement envoyé la vidéo à l’ancienne nounou du garçon.

Ce n’est pas la première fois que ce couple pratique ce genre de châtiments envers l’enfant. Une autre fois, l’adolescent avait dû courir autour de la ville à cause de son comportement, considéré par ses parents comme fautif.

Le couple interpellé a expliqué ses actions par le désir de punir leur enfant pour ses fautes et bêtises. Tous les deux devront se présenter devant le tribunal pour répondre des chefs de prévention de violence aggravée sur mineur de moins de 15 ans et diffusion de l’image d’un mineur à caractère pédopornographique.

La victime avec sa sœur de 10 ans ont été transférées en placement provisoire.

Lire aussi:

Propos polémiques sur la police: Camélia Jordana lance un défi à Christophe Castaner
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Attaqué par Le Monde, Michel Onfray rétorque que le journal a soutenu le communisme et la pédophilie
Christophe Castaner s’exprime sur les rodéos urbains suite à plusieurs incidents et un policier blessé
Tags:
vidéo, porno, violence domestique, violences
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook