France
URL courte
316121
S'abonner

Un poney a été enlevé à son champ clôturé de Carquebut dans la Manche. Son agresseur a nui à sa santé, lui infligeant de graves blessures. La fille des propriétaires cherche des coupables.

Une jument poney de 19 ans a été dérobée et martyrisée dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 juillet, à Carquebut dans la Manche. L’animal, extrait de son champ clôturé, a été violé et laissé pour mort sur un parking par son agresseur.

La fille des propriétaires de l’animal, voulant trouver le ou les coupables de ce crime, a posté sur son compte Facebook une lettre témoignant de ces actes de torture.

Selon les informations transmises par la fille, la ponette qui appartient à son jeune frère handicapé, a subi une agression, nuisant à sa santé et provoquant de graves blessures.

«La ponette est très douce, gentille et se laisse approcher très facilement. Ses tortionnaires en ont profité. Mon frère fait de l’équithérapie et a une vraie complicité avec cet animal dont il s’occupe depuis 19 ans. Nous ne lui avons pour le moment rien dit, il pourrait ne pas comprendre», indique-t-elle à La Presse de la Manche.

L’animal est toujours dans un état critique.

La gendarmerie de Sainte-Mère-Église a été avertie des faits, relate le quotidien. Le dossier va être présenté au parquet.

 

Lire aussi:

Cette photo de Bernie Sanders lors de l’investiture de Joe Biden fait le bonheur des réseaux sociaux
La convocation d’un clandestin afghan dégénère à Melun
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Un an après l’affaire Mila, l’adolescente «bunkérisée» se confie sur sa nouvelle vie
Tags:
agresseur, viol, coupable, France, tortures, poneys
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook