France
URL courte
8017
S'abonner

Ce dimanche 14 juillet, la France célèbre sa fête nationale. À Paris, sur les Champs-Élysées, se tient le traditionnel défilé militaire, pour lequel le clou du spectacle sera une démonstration futuriste de Flyboard Air, une plateforme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d'air.

La France célèbre aujourd'hui sa fête nationale. Au total, quelque 4.300 militaires, 196 véhicules, 237 chevaux, 67 avions et 40 hélicoptères sont mobilisés pour cet événement organisé sur les Champs-Élysées, au cœur de la capitale française.

En ouverture du défilé, robots et drones employés dans les armées s'exhibent place de la Concorde avant de laisser place au clou du spectacle: une démonstration futuriste de Flyboard Air, une plateforme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d'air, inventée par un Français, Franky Zapata, qui pilotera lui-même son engin à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol.

Outre la chancelière allemande, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, figurent parmi les 11 invités européens du Président Emmanuel Macron, indique l'AFP. La Première ministre britannique démissionnaire Theresa May est représentée par le vice-Premier ministre David Lidington.

​Les neuf pays participant aux côtés de la France à l'Initiative européenne d'intervention (IEI) sont représentés au sein du défilé: Belgique, Royaume-Uni, Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Estonie, Espagne, Portugal et Finlande, tous représentés à Paris par leur chef d'État, de gouvernement ou leur ministre de la Défense.

Lire aussi:

Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
«Le pire scénario»: le Kremlin répond à la menace d’Ankara d'entamer une opération militaire à Idlib
Mécontent des négociations avec Moscou, Erdogan se dit prêt à lancer une opération militaire à Idlib
Tags:
Fête nationale française (14 juillet), défilé du 14 juillet à Paris, défilé, Avenue des Champs-Elysées à Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook