Ecoutez Radio Sputnik
    défilé du 14 juillet

    Castaner à propos du 14 juillet: «Ceux qui ont voulu empêcher ce défilé devraient avoir un peu honte»

    © AFP 2019 ELIOT BLONDET
    France
    URL courte
    28327
    S'abonner

    Sifflets et huées lors du passage du Président, Gilets jaunes dans la foule, tensions aux abords des Champs-Élysées… Christophe Castaner a condamné les tentatives d «empêcher» le défilé militaire du 14 juillet. Selon le ministre, il faut respecter le «jour où la Nation est réunie».

    Le ministre français de l'Intérieur a dénoncé les incidents survenus ce 14 juillet à Paris. Selon lui, ceux qui ont voulu empêcher ce défilé «devraient avoir un peu honte».

    «Ceux qui ont voulu empêcher ce défilé devraient avoir un peu honte. Aujourd'hui, c'est un jour où la Nation est réunie, et je pense que la Nation, il faut la respecter», a commenté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

    Le Président Emmanuel Macron a essuyé des sifflets dimanche au moment d'ouvrir les festivités du 14 juillet en descendant les Champs-Élysées avant le début du traditionnel défilé militaire. Des sifflets et des huées ont été également entendus au passage du chef de l’État.

    Un groupe d'une quarantaine de manifestants, se revendiquant Gilets jaunes, a tenté de forcer une rangée de CRS sur la grande avenue parisienne, avant d'être encerclé par les forces de l'ordre, selon une journaliste de l'AFP présente sur place.

    Une vidéo tweetée par un journaliste du Huffington Post montre l'une des figures des Gilets jaunes, Éric Drouet, drapeau tricolore à la main, entouré et exfiltré par des policiers.

    Deux figures des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle, avaient par ailleurs été interpellées vers 9h15 aux abords des Champs-Élysées.

    En outre, plusieurs tensions sont apparues ce 14 juillet aux abords des Champs-Élysées suite au défilé militaire. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. Une femme a été blessée au visage lors de ces tensions. Vers 14h, la police avait déjà procédé à 152 interpellations en marge du défilé à Paris, a annoncé la préfecture à l'AFP.

    Tags:
    gilets jaunes, tensions, défilé du 14 juillet à Paris, Fête nationale française (14 juillet), Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik