France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
15666
S'abonner

Face aux manifestants qui scandaient et huaient exprimant leur colère pendant le défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées, un commissaire de police a été filmé perdant son sang-froid lors d’un échange tendu.

Un commissaire de police a été filmé en train de perdre son sang-froid face à un groupe de manifestants sur les Champs-Élysées le 14 juillet, expose le HuffPost. La séquence a été relayée sur les réseaux sociaux.

Au début de la vidéo, un échange tendu a lieu entre les manifestants, qui sont venus exprimer leur mécontentement, et le commissaire de police. Un manifestant met devant le visage du commissaire un papier en répétant «Casse-toi!».

Après quelques instants, suite aux insultes des manifestants, comme l’indique le média, le haut fonctionnaire perd son sang-froid et fonce contre la foule tentant de la repousser physiquement.

Néanmoins, les autres policiers présents sur les lieux s’interposent pour éviter une bagarre et protéger le commissaire.

Les manifestations des Gilets jaunes le 14 juillet

Des accrochages ont eu lieu ce 14 juillet aux abords des Champs-Élysées lors du défilé militaire et dans les heures qui ont suivi. Pour disperser les manifestants, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. Plusieurs blessés ont été rapportés, dont une femme blessée au visage. Vers 14h, la police avait déjà procédé à près de 180 interpellations à Paris, a annoncé la préfecture, citée par l'AFP.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Suspecté d’avoir tenté de tuer sa compagne, il s’engage dans une course-poursuite avec les forces de l’ordre
Tags:
manifestation, gilets jaunes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook