France
URL courte
19317
S'abonner

D’après les données du ministère de l’Économie et des Finances, le salaire d’Emmanuel Macron — 15.140 euros bruts par mois — est inférieur à celui de plusieurs dizaines de hauts fonctionnaires. 16 d’entre eux perçoivent plus de 21.000 euros nets.

Le gouvernement lève le voile sur les rémunérations du ministère de l’Économie et des Finances, longtemps classées confidentielles.

Le député José Évrard affirmait récemment que «600 personnes» employées à Bercy étaient mieux payées que Macron et percevaient donc «plus de 15.140 euros bruts» par mois, parmi lesquelles 150 gagnaient plus de 21.000 euros nets mensuels. Mais Bercy a rectifié ces chiffres, annonçant qu’environ 170 fonctionnaires travaillant pour le ministère jouissaient d'un salaire plus élevé que le Président de la République.

Pourtant, selon la réponse du ministère, citée par le Figaro, il s’agit principalement «d’agents en poste à l’étranger ainsi que de directeurs d’administration centrale et d’administrateurs généraux des Finances publiques», gérant parfois «plusieurs milliers d’agents».

En outre, seuls 16 agents perçoivent plus de 21.000 euros nets, dix fois moins que les chiffres annoncés par le député. La quasi-totalité de ces personnes travaille à l’étranger, dans «des zones géographiques à forts risques», comme l’a expliqué le ministère de l'Économie et des Finances.

Rémunération des hauts fonctionnaires

Comme le rappelle le Figaro, en février, un sondage Odoxa-Dentsu Consulting soulignait qu’une majorité des Français avait une bonne opinion des fonctionnaires dans leur ensemble, mais 67% étaient favorables à un changement du mode de rémunération, pour mettre en place une rémunération au mérite.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Un puissant séisme frappe le Vanuatu
Avec l’explosion à Beyrouth, «tout le système politico-économique mis en place depuis 40 ans s’est effondré brutalement»
Tags:
rémunération, ministère français de l'Économie et des Finances, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook