Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Griveaux

    «Fils de p***»: Benjamin Griveaux descend ses collègues de LREM pour Paris

    © AP Photo / Francois Mori
    France
    URL courte
    271337
    S'abonner

    Benjamin Griveaux, ancien porte-parole du gouvernement et candidat LREM aux municipales de Paris 2020, n’y est pas allé de main morte avec ses ex-rivaux pour l’investiture qu’il a traités, en privé, d’«abrutis» et de «fils de p***», a affirmé Le Point.

    La bataille pour les municipales à Paris s’annonce rude, voire acharnée. Le Point révèle mercredi 17 juillet les propos tenus par Benjamin Griveaux qui a été investi pour mener la liste La République en Marche dans la capitale. Et pour parler de ses concurrents, l’ancien porte-parole du gouvernement ne mâche pas ses mots.

    «Il y a un abruti chaque jour qui dit qu'il veut être maire de Paris.»

    Des propos acerbes

    L’hebdomadaire affirme que ces paroles datent qu’il y a quelques semaines et ont été prononcées dans un cadre privé.

    Benjamin Griveaux a violemment attaqué ses rivaux.

    «[Hugues, ndlr] Renson [député de Paris, ndlr] c'est un fils de p***, on le sait depuis le premier jour.»

    L’ancien secrétaire d’État, Mounir Mahjoubi, n’a été jugé que par un sévère «no comment».

    Quant à Cédric Villani, député LREM de l'Essonne, il a reçu lui aussi sa part de critiques, bien que Benjamin Griveaux admette qu’il soit «quand même plus intelligent que les autres».

    «Cédric, il n’a pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature. Il ne verra pas venir les balles, il va se faire désosser!», a-t-il affirmé.

    Et alors qu’Emmanuel Macron semblait encourager la candidature du mathématicien, l’ancien porte-parole du gouvernement aurait assuré:

    «Emmanuel m’envoie des SMS en disant: “Cédric n’a pas compris ce que je lui ai dit.”»

    Candidature officielle

    Dans ce contexte, «on ne s'étonnera pas que les “abrutis”, informés des propos tenus à leur endroit par l'ancien porte-parole du gouvernement, traînent des pieds pour se ranger derrière sa candidature devenue officielle», a fait remarquer Le Point.

    Benjamin Griveaux a le 10 juillet été officiellement désigné comme tête de liste par La République en marche pour les municipales à Paris qui se tiendront en mars, a annoncé le parti présidentiel.

    L’ex-porte-parole du gouvernement avait participé à la création d'En marche! dès 2015, puis avait été élu député de la cinquième circonscription de Paris en 2017, rappelle l’AFP.

    Tags:
    Emmanuel Macron, candidature, AFP, Le Point, Benjamin Griveaux, élections municipales en France (2020), Paris, La République en Marche! (LREM)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik