Ecoutez Radio Sputnik
    Eau

    Ces 13 choses à ne surtout pas faire lors d’une canicule

    CC0 / congerdesign
    France
    URL courte
    Par
    2272
    S'abonner

    Météo-France avertit: l’Hexagone vivra une flambée des températures dès la semaine prochaine, évoluant possiblement entre 30 et 40°C. Voici un aperçu des principales erreurs commises en période de grandes chaleurs, de l’activité nécessaire aux dangers de la climatisation, en passant par la nourriture.

    Face au nouvel épisode de canicule qui approche en France, il est temps de réviser les règles de survie en cas de températures extrêmes. Mais si vous gardez les principales recommandations bien en tête, connaissez-vous les fausses bonnes idées qui pourraient aggraver votre situation?

    • Fenêtres: ouvrir ou ne pas ouvrir?

    La question des fenêtres est à double tranchant. Si la chaleur devient trop forte, mais aussi compte tenu de la pollution qui s’aggrave pendant la canicule, il vaut mieux fermer les fenêtres pour garder l’air frais à l’intérieur, indique Futura Sciences.

    En cela, la nuit est bien le moment où l’on peut en profiter pour aérer sa chambre. De plus, si l’air est trop sec, des draps mouillés pourront aider à l’humidifier.

    • Attention à la différence de températures

    Il est recommandé de ne pas se laisser guider par sa forte envie de se rafraîchir en un clin d’œil et de prendre garde à la puissance du climatiseur. La variation de température confortable pour l’organisme entre l’extérieur et l’intérieur est de 5-6 degrés, puisque le système de régulation thermique du corps dépense beaucoup d'efforts et de temps pour s’adapter à de telles fluctuations.

    • Dormir près d’un ventilateur n’est pas une bonne idée

    Si, en quête de fraîcheur, on préfère s’endormir près d’un ventilateur, il ne faut pas l’orienter vers soi car cela présente le risque de dessécher les sinus ou la gorge. Parmi d’autres inconvénients figurent des crampes ou encore une aggravation des allergies à cause des particules circulant dans l’air.

    «Avoir le nez sous le ventilateur n'est pas conseillé. Mais dormir dans une chambre bien aérée, c'est important, donc on doit trouver la bonne distance avec le ventilateur», explique Philippe Nin, le vice-président de SOS Médecins Grand Paris.

    Le médecin Jean-François Toussaint, professeur à l'université Paris-Descartes et directeur de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (Irmes), conseille sur RTL d’installer le ventilateur de façon à qu’il souffle vers «le bas du corps», ce qui est moins risqué.

    • Attention à l’eau glacée

    La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) prévient que l’idée de s’asperger d’eau trop froide ou de se plonger, partiellement ou entièrement, dans de l'eau glacée augmente le risque d’hydrocution.

    «S'asperger d'eau tempérée, c'est une bonne chose. Mais une douche d'eau glacée, non: il n'y a pas lieu de se faire un choc thermique», pointe Philippe Nin.

    • L’ombre d’un parasol n’est pas surprotectrice

    Souvent utilisés comme protection contre les rayons UV, ni un t-shirt blanc, ni un parasol ne le sont à 100% en réalité, affirme le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV). Même en ville, les UV restent nocifs pour la peau, or le t-shirt «laisse passer tous les UV» et le parasol «50% des UV». Peuvent aider les vêtements sombres, en tissu à fibres serrées, ainsi que les chapeaux, lunettes, manches longues et vêtements anti-UV pour les enfants qui «doivent être impérativement protégés».

    • Activité ou passivité?

    Tant une totale passivité qu’une activité excessive ne sont pas recommandées en cas de forte chaleur. Par conséquent, il faut profiter des heures les plus fraîches pour les activités les plus énergiques et rester plus tranquille durant les périodes les plus chaudes.

    Le docteur Philippe Nin conseille «d'avoir au moins un peu d'activité, de ne pas rester totalement immobile. Cela dit, si on est fatigué, il est normal de se reposer».

    Le professeur de médecine à l'Université de Marseille Jean-Louis San Marco recommande même de renoncer au sport lors de la canicule «sinon on risque un pépin».

    • Diminution de l’appétit et manque de sel

    Alors que l’organisme semble demander moins de nourriture lorsqu’il fait chaud, il faut tout de même une consommation suffisante et équilibrée pour ne pas s’affaiblir.

    Une autre erreur est de ne pas saler ses plats, ce qui peut entraîner une perte d’appétit et une déshydratation, car l’organisme a besoin de sel pour rétablir son niveau de minéraux perdus lors de la sudation.

    • Boire trop ou trop peu nuit

    L’hydratation est indispensable en période de chaleur pour compenser l’eau perdue lors de la transpiration, mais tant son excès que son manque sont nuisibles à la santé.

    «Boire un peu plus que nécessaire vaut mieux que de boire moins que nécessaire. Sauf à boire 10 litres par jour», précise le Dr Nin.

    Selon son confrère Jean-Louis San Marco, dépasser 1,5 ou 2 litres, surtout pour les personnes âgées, présente des inconvénients et ne sert à rien. De quels risques s’agit-il? Les organes qui produisent la sueur ne peuvent pas fonctionner comme il faut, entraînant un danger de complications cérébrales (œdèmes) qui pourraient être létales.

    Descendre une ou plusieurs bières très fraîches est aussi une mauvaise idée: l'alcool est d'autant moins bien supporté qu'il fait chaud.

    • Les boissons à consommer avec modération

    En ce qui concerne la boisson en elle-même, il est recommandé de consommer avec modération tant l’alcool (dont la bière glacée), que les jus de fruits et boissons caféinées. En effet, les boissons fruitées consommées en excès fatiguent le processus de production d’insuline, tandis que celles alcoolisées ou contenant de la caféine ont un effet diurétique qui accélère la perte en eau de l’organisme.

    Tags:
    ventilateur, soleil, protection, température, eau, déshydratation, climatiseur, climatisation, recommandations, Météo France, conseils, France, chaleur, canicule
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik