Ecoutez Radio Sputnik
    Une rue de Paris après la victoire de l'Algérie en finale de la CAN

    Près de 200 personnes interpellées en France après la victoire de l’Algérie

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    12528

    Les forces de l'ordre ont interpellé 198 personnes en France, dont 177 demeurent en garde à vue, après la victoire de l'Algérie à la Coupe d'Afrique des nations, célébrée avec bruit par les supporters dans les rues des villes françaises, a rapporté la chaîne de télévision BFM TV.

    Des milliers de supporters de l'équipe algérienne de football sont descendus le 19 juillet dans les rues à travers la France pour célébrer la victoire des Fennecs face au Sénégal (1-0) en finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), au Caire. Sans incidents majeurs, les célébrations ont malgré tout conduit à 198 interpellations dans tout le pays, dont 102 à Paris, annonce BFM TV.

    Au total, 177 personnes ont été placées en garde à vue, dont 86 pour Paris.

    La préfecture de police a tweeté que «la soirée s’est bien déroulée».

    Le ministre de l’Intérieur a salué l’action des forces de l’ordre et des sapeurs-pompiers «pour garantir l’ordre et assurer la sécurité de tous.»

    Pétards et feux d'artifice

    La soirée de la victoire des Algériens à la CAN a connu des débordements sporadiques mais rapidement maîtrisés à Paris. Vers 1h, la situation s’est un peu tendue, avec de premiers tirs de gaz lacrymogène de la part des forces de l'ordre.

    À Lyon, la victoire algérienne a entraîné un déchaînement de youyous, pétards, feux d'artifice et fumigènes. Dans le centre-ville, de brefs accrochages ont opposé supporters de l'Algérie et forces de l'ordre, visées par des projectiles sur le pont de la Guillotière.

    De nombreux supporters de l'équipe nationale algérienne sont descendus également dans les rues de Strasbourg, Metz, Toulouse et Lille.

    Mesures préventives pour la finale

    Paris a pris des mesures préventives pour la finale de la CAN afin d'éviter les débordements qui ont suivi les précédents matchs de l'Algérie. Les mesures prises pour la finale ont été identiques à celles du 14 juillet, soit 2.500 policiers mobilisés dans le quartier des Champs-Élysées, selon le préfet de police Didier Lallement.

    En province, les autorités ont également pris leurs précautions, notamment après les incidents survenus à Lyon. L’usage de pétards et la consommation d'alcool ont notamment été interdits dans les rues.

    Tags:
    gaz lacrymogènes, violences, Sénégal, victoire, Coupe d'Afrique des Nations de football 2019, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik