France
URL courte
32457
S'abonner

L’intervention de Greta Thunberg, figure de la lutte contre le dérèglement climatique, à l’Assemblée nationale le 23 juillet n’enchante pas tous les députés français. S’opposant ouvertement à cette idée, certains d’entre eux ont qualifié l’adolescente suédoise de «gourou apocalyptique» ou encore de «prophétesse en culottes courtes».

Alors que la jeune militante écologiste Greta Thunberg s’apprête à faire un discours à l’Assemblée nationale le 23 juillet, des députés comme Guillaume Larrivé, Julien Aubert ou Sébastien Chenu appellent à boycotter l’intervention de l’adolescente.

«Prophétesse en culottes courtes»

Pour Guillaume Larrivé, député de l’Yonne à l’Assemblée et candidat à la présidence des Républicains, «nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques» afin de mener une lutte contre les changements climatiques, selon ses propos issus de son compte Twitter.

​Julien Aubert, député LR du Vaucluse a, quant à lui, qualifié Greta Thunberg de «prophétesse en culottes courtes».

«Infantilisation obscurantiste»

Parmi les mécontents de cette intervention figurent également le député du Rassemblement national Sébastien Chenu et le député LR Jean-Louis Thierot. Ce dernier, par exemple, dit «non» à «l’infantilisation obscurantiste, la moraline et la terreur par la peur».

​Invitée par le groupe «Accélérons la transition écologique», Greta Thunberg devra prendre part à un débat à l’Assemblée nationale le 23 juillet.

Lire aussi:

Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
«Vous votez avec vos mains, on va vous trancher vos mains»: une députée ayant voté pour le pass sanitaire menacée
Un bus avec des touristes se renverse en Turquie, des morts et des blessés
Tags:
France, Assemblée nationale française, députés, Greta Thunberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook