France
URL courte
32457
S'abonner

L’intervention de Greta Thunberg, figure de la lutte contre le dérèglement climatique, à l’Assemblée nationale le 23 juillet n’enchante pas tous les députés français. S’opposant ouvertement à cette idée, certains d’entre eux ont qualifié l’adolescente suédoise de «gourou apocalyptique» ou encore de «prophétesse en culottes courtes».

Alors que la jeune militante écologiste Greta Thunberg s’apprête à faire un discours à l’Assemblée nationale le 23 juillet, des députés comme Guillaume Larrivé, Julien Aubert ou Sébastien Chenu appellent à boycotter l’intervention de l’adolescente.

«Prophétesse en culottes courtes»

Pour Guillaume Larrivé, député de l’Yonne à l’Assemblée et candidat à la présidence des Républicains, «nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques» afin de mener une lutte contre les changements climatiques, selon ses propos issus de son compte Twitter.

​Julien Aubert, député LR du Vaucluse a, quant à lui, qualifié Greta Thunberg de «prophétesse en culottes courtes».

«Infantilisation obscurantiste»

Parmi les mécontents de cette intervention figurent également le député du Rassemblement national Sébastien Chenu et le député LR Jean-Louis Thierot. Ce dernier, par exemple, dit «non» à «l’infantilisation obscurantiste, la moraline et la terreur par la peur».

​Invitée par le groupe «Accélérons la transition écologique», Greta Thunberg devra prendre part à un débat à l’Assemblée nationale le 23 juillet.

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Moscou répond aux soupçons de son implication dans les troubles aux États-Unis
Tags:
Greta Thunberg, députés, Assemblée nationale française, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook