Ecoutez Radio Sputnik
     festivités après le match Sénégal-Algérie, image d'illustration

    L’homme qui a tué un Guinéen le soir de la CAN n’est pas algérien

    © AFP 2019 JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
    France
    URL courte
    15621

    Bien que des informations circulent sur le fait qu’un Algérien serait l’auteur de l’agression contre un universitaire guinéen près de Rouen le soir de la finale de la Coupe d'Afrique, la police a annoncé qu’il s'agissait en réalité d'un homme de nationalité turque connu des forces de l’ordre.

    Deux jours après l'agression mortelle d'un universitaire guinéen près de Rouen, un homme de nationalité turque, qui présente des antécédents psychiatriques, a été interpellé le 22 juillet au matin, annonce Europe 1 citant une source policière.

    Selon la police, le suspect de nationalité turque né en 1990 a été interpellé à 9h30 avec des «antécédents psychiatriques». Il est également connu des services de police pour des infractions à la législation sur les stupéfiants.

    D'après une source policière, il portait «un maillot du club turc de Galatasaray» au moment des faits, qui ont eu lieu vers 20h20, peu avant la finale de la Coupe d'Afrique des nations entre l'Algérie et le Sénégal.

    Selon l'avocat de la famille Me Jonas Haddad, «il s'agit d'un crime raciste, sans aucun doute, mais rien ne permet d'établir que c'est en lien avec la finale de la CAN».

    Premiers doutes sur l’identité de l’agresseur

    Le lendemain du meurtre, plusieurs médias guinéens avaient annoncé que l'agresseur était un Algérien. Contacté par 20 minutes, un proche de la victime a raconté que M.Barry était parti «avec sa femme et leur fille de deux ans pour aller suivre la finale de la CAN chez un ami de la famille, il avait été apostrophé par un Maghrébin à Canteleu, près de Rouen».

    «Cet homme a pris M.B. pour un Sénégalais et l'a traité de “Sale n****”. M.B. serait sorti de son véhicule pour s'expliquer avec l'auteur des insultes. Il a reçu au moins un coup au visage, avant de chuter lourdement et d'être blessé à la nuque», selon la source.

    Circonstances de la mort

    Le Guinéen âgé d'une trentaine d'années est mort après une altercation violente avec un autre homme, dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juillet 2019, à Canteleu, près de Rouen. Selon une source policière, citée par France Bleu, elle aurait eu lieu «juste avant la finale de la Coupe d'Afrique des nations vendredi soir entre l'Algérie et le Sénégal».

    La victime a été violemment frappée et était dans le coma à l'arrivée des secours.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Tags:
    meurtre, Coupe d'Afrique des nations CAN, Rouen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik