France
URL courte
51110
S'abonner

La station du parc Montsouris à Paris vient de battre son record absolu de chaleur de 40,4°C datant du 28 juillet 1947 avec 40,6°C atteints à 13h36.

Le record absolu de température à Paris a été battu ce jeudi 25 juillet avec 40,6°C enregistrés au parc Montsouris, a annoncé Météo-France sur Twitter.

Plus tard dans la journée ce record a de nouveau été battu, avec 41,7°C à Paris. 

La station Montsouris est la plus ancienne de France, les relevés y sont effectués en continu depuis 1873.

Toujours selon Météo-France, la nuit de mercredi à jeudi a «très probablement» été la plus chaude jamais mesurée en France, avec une température minimale moyenne de 21,4°C. Outre Paris, des records absolus de température maximale pourraient être battus jeudi à Lille, Rouen, Orléans, Reims, Dijon, Nancy ou encore Strasbourg:

Selon les données du ministère de l'Intérieur, une centaine de noyades et 58 morts dues à la vague de chaleur ont été dénombrées depuis juillet à travers la France.

Alors qu'il n’y a que 50 ans, le seuil des 40°C n’était dépassé que de façon très exceptionnelle en France, «on attend généralement plus de 40°C, avec des températures qui pourront ponctuellement atteindre les 43°C entre le nord de la Bourgogne et le sud de l’Île-de-France», a fait savoir le prévisionniste de Météo-France Olivier Proust cité par l’AFP.

Vingt départements sont actuellement placés en vigilance rouge et les autorités appellent à la vigilance pour les personnes les plus fragiles. La baisse des températures devrait s'avérer «spectaculaire » vendredi sur l’ouest du pays, mais il faudra toujours attendre samedi pour voir la fin de cet épisode sur l’ensemble de l’Hexagone, d'après les prévisions.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook