Ecoutez Radio Sputnik
    Villeurbanne

    Une bande d’une vingtaine de personnes agresse un couple d’homosexuels à Villeurbanne

    CC BY-SA 2.0 / C D _Fr / Villeurbanne
    France
    URL courte
    162829
    S'abonner

    Dans la nuit du 26 au 27 juillet, un couple d’hommes a été victime d’une agression homophobe dans la banlieue lyonnaise. Une vingtaine de personnes munies de barres de fer l’ont pris à partie, insulté, puis agressé. La bande a été dispersée à l’aide de gaz lacrymogène par les autorités.

    Un couple d’homosexuels a été agressé par une vingtaine de personnes à Villeurbanne dans la nuit du 26 au 27 juillet. Les deux hommes se promenaient main dans la main dans le quartier des Buers, lorsqu’une bande d’individus armés de barres de fer les a insultés et ensuite agressés, relate Le Parisien.

    Les victimes sont parvenues à se réfugier dans un immeuble d’où elles ont appelé la police. Une fois sur les lieux, les agents ont noté la présence d’une dizaine de personnes. À l’issue du heurt, l’un des véhicules de police a été endommagé, est-il précisé.

    Afin de disperser le groupe, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène. Ensuite, elles ont évacué les victimes qui souffrent essentiellement de contusions, indique le quotidien.

    À la suite de cette agression homophobe, une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon.

    Le nombre d’agressions physiques en hausse

    Les agressions orales et physiques contre la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) ont atteint un niveau sans précédente en 2018, une «année noire» selon l’association SOS Homophobie. 2018 enregistre une hausse de 66% de ces agressions par rapport à 2017, avec 231 agressions physiques recensées.

    Les faits les plus fréquemment signalés par les victimes sont les manifestations de rejet (62%) et les insultes (51%), mais aussi les discriminations (38%), le harcèlement (20%), les menaces (17%) et la diffamation (17%).

    Tags:
    victimes, enquête, forces de l'ordre, police, gaz lacrymogènes, agression, banlieue, homosexuel, homosexualité, homophobie, Villeurbanne, Lyon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik