France
URL courte
9303
S'abonner

Un Marocain a appris à ses dépens que des propos anti-occidentaux et dirigés contre la société française représentaient une menace suffisamment grave aux yeux des services de renseignement pour ne pas renouveler un titre de séjour, selon Next INpact.

Le ministère de l’Intérieur peut trouver certains propos sur Facebook suffisamment graves pour refuser à leur auteur le renouvellement d’un titre de séjour, relate le magazine Next INpact.

Dans l’arrêt rendu par la cour d’appel de Paris le 12 juillet dernier, les magistrats ont refusé de renouveler le titre de séjour d’un Marocain de 31 ans.

L’intéressé a fait appel suite au refus du préfet de police de renouveler son titre de séjour le 10 juillet 2018 puis à celui du tribunal administratif de Paris qui a rejeté sa demande en novembre de la même année.

Selon le média, le renouvellement du titre de séjour a été refusé parce que le demandeur tenait un «discours anti-occidental, complotiste et dirigé contre la société française» sur Facebook et que son compte était en relation avec «un nombre important de personnes appartenant à la mouvance islamiste radicale».

«La réalité de la menace à l’ordre public que constitue sa présence sur le territoire français est établie», indique l’arrêté cité par le média.

Le trentenaire s’était vu notifier une Obligation de quitter le territoire français par le préfet de police en juillet 2018, effectif dans un délai d’un mois.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Tags:
titre de séjour, discours, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook