France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
4933
S'abonner

Trois personnes ont été placées en garde à vue à Paris pour avoir frappé un automobiliste sur la voie publique en marge de la manifestation des Gilets jaunes du 27 juillet, selon les médias.

Une cinquantaine de personnes s’en sont violemment pris samedi 27 juillet à un automobiliste près de la place de la République à Paris lors de la manifestation des Gilets jaunes, rapportent les médias français.

La victime avait eu une altercation vers 19h30 avec un des manifestants qui venait de jeter un vélo et une trottinette sur la chaussée dans le but de bloquer la circulation, comme en témoignent les images de vidéosurveillance. La situation a dégénéré et le conducteur a alors été roué de coups.

Les policiers sont rapidement arrivés sur place, tout comme les pompiers qui ont pris en charge la victime, laquelle souffrait d’une fracture de la cheville. Trois suspects ont été interpellés et placés en garde à vue, selon LCI. L’enquête se poursuit.

Violences lors de l’acte 37

Le dernier acte en date des Gilets jaunes a été émaillé d’autres violences à Perpignan. Ainsi, la permanence du député LREM Romain Grau a été prise pour cible par des contestataires, qui ont cassé les vitres et tenté de mettre le feu au local où se trouvait l’élu.

Le député entend porter plainte, car «vouloir mettre le feu, c'est vouloir porter atteinte à la vie de personnes», ont fait savoir les médias.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
interpellation, automobiliste, garde à vue, Paris, France, violences
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook