Ecoutez Radio Sputnik
    Lyon

    Des Gilets jaunes prennent pour cible la permanence d’un député LREM à Lyon - images

    CC BY-SA 2.0 / Rina Sergeeva / Lyon
    France
    URL courte
    Attaques de tout type contre des permanences LREM (17)
    37804
    S'abonner

    La permanence du député LREM du Rhône Thomas Rudigoz a été dégradée samedi 3 août après-midi à Lyon par des Gilets jaunes en marge d'un rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço. Des œufs et des tomates ont été jetés sur la façade. Une adresse de plus sur la liste d’au moins 15 locaux de parlementaires LREM pris pour cibles ces derniers jours.

    La permanence du député LREM Thomas Rudigoz a été dégradée samedi 3 août à Lyon par des Gilets jaunes qui ont jeté des œufs et des tomates sur la façade de l’immeuble en marge d’un rassemblement en hommage à Steve Maia Canico.

    ​«Des affichettes proclamant notamment "Justice pour Steve" et "La Terre Ceta mère" ont aussi été apposées sur l'immeuble», situé dans le Ve arrondissement de Lyon, a précisé à l'AFP Thomas Rudigoz, joint par téléphone sur son lieu de vacances.

    «Je vais porter plainte pour le principe», a-t-il ajouté.

    Commentant les faits sur sa page Facebook, l’élu les a qualifiés d’une seule phrase: violence gratuite, stupide et inutile.

    «Je n’ai jamais refusé le débat et je reste toujours ouvert pour des échanges politiques avec mes opposants mais ils doivent se faire dans le respect des uns et des autres», a-t-il signalé.

    Plusieurs dégradations

    Pas moins de 15 locaux de parlementaires de la majorité ont été pris pour cibles ces derniers jours. Outre Corinne Vignon et Monique Iborra, la permanence de Stanislas Guerini, patron de LREM, a été vandalisée dans la nuit du 31 juillet au 1er août à Paris.

    De son côté, Christophe Castaner a qualifié les dégradations d'une permanence LREM d’«attentat», expliquant le choix de ce terme par le fait que l’acte était prémédité.

    Ratification du CETA

    L'Assemblée nationale a approuvé mardi la ratification du CETA, avec 266 voix pour, 213 contre et 74 abstentions. Neuf députés LREM ont voté contre et 52 se sont abstenus.

    Concrètement, le CETA, qui concerne au total 510 millions d'Européens et 37 millions de Canadiens, supprime les droits de douane sur 98% des produits échangés entre les deux zones, élargit certains services à la concurrence et renforce la coopération en matière réglementaire.

    Il permet aussi la reconnaissance de 143 produits d'origine géographique protégée (AOP) au Canada, dont l'agriculture gagne à l'inverse un accès accru au marché européen.

    Dossier:
    Attaques de tout type contre des permanences LREM (17)
    Tags:
    CETA, La République en Marche! (LREM), Lyon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik