France
URL courte
11655
S'abonner

Une alerte à la leptospirose, une maladie potentiellement mortelle, est en vigueur en Haute-Saône où deux des trois jeunes baigneurs hospitalisés sont dans un état grave, d’après les médias qui se réfèrent aux déclarations de la préfecture.

Deux des trois jeunes hospitalisés au CHU de Besançon à la suite de leur contamination par la leptospirose, maladie infectieuse potentiellement mortelle, étaient toujours hospitalisés samedi dans un état grave, mais stable, a indiqué l'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté.

Les jeunes ont été admis «pour une symptomatologie grave avec des problématiques touchant certains organes», précise l'institution, citée par l'AFP.

L’état de santé du troisième patient s’est amélioré et il a quitté l'hôpital, d’après les médias.

Les trois personnes faisaient partie d'un groupe de six allés se baigner dans la rivière L'Ognon, à Pesme, dans une zone sans contrôle sanitaire.

La préfecture de Haute-Saône avait précédemment annoncé dans un communiqué qu’une alerte à la leptospirose, surnommée «maladie des rats», avait été lancée après que l'Agence régionale de santé «a été informée de trois cas de leptospirose suite à une baignade dans une zone non contrôlée».

On risque de contracter la leptospirose si on se baigne dans une rivière, un étang ou une piscine naturelle où il y a des bactéries présentes dans les urines des animaux, essentiellement des rongeurs. Les premiers symptômes ressemblent à la grippe: des maux de tête, une forte fièvre avec frissons, des douleurs musculaires et articulaires et des troubles digestifs. Les formes graves peuvent entraîner une atteinte de tous les organes (défaillance multiviscérale) potentiellement mortelle, rappelle l’AFP.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
Tags:
maladies, Haute-Saône, France, leptospirose
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook