France
URL courte
12522
S'abonner

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a menacé d’interdire Touche pas à mon poste! aux moins de 12 ans après que Jean-Marie Bigard a fait une blague sur le viol sur le plateau, en février dernier.

Cyril Hanouna, qui rêvait d’organiser sur sa chaîne le combat entre les rappeurs Booba et Kaaris, a désormais un nouveau bras de fer avec le CSA à gérer. Dans un communiqué, le Conseil menace de classer Touche pas à mon poste parmi les programmes de catégorie III, c’est-à-dire diffusables à partir de 22 heures.

À l’origine de l’affaire, une blague déplacée de l’humoriste Jean-Marie Bigard, énoncée sur le plateau de TPMP le 11 février dernier et qui a particulièrement choqué le public. Il était question d’un médecin, qui «plaque sur le bureau» une patiente.

La «plaisanterie» avait gêné le présentateur, qui avait assuré «ne pas du tout la cautionner». Pourtant, la blague avait provoqué un tollé, avec de multiples saisines envoyées au Conseil de l’audiovisuel. La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, s’était pour sa part déclarée «très choquée» par la séquence.

Si l’émission finit par être classée en catégorie III, la chaîne sera obligée de mettre un pictogramme «déconseillé aux moins de 12 ans» pendant toute la durée de TPMP et à changer son horaire.

Cyril Hanouna défie le CSA

En réaction à cette menace, l’animateur a promis d’avancer TPMP d’une demi-heure dès la rentrée:

Par le passé, Cyril Hanouna s’était déjà attiré des sanctions de la part du CSA. Ainsi, ce dernier avait infligé à la chaîne C8 une amende de 3 millions d’euros pour la diffusion d’un canular homophobe sur le plateau de TPMP. La chaîne avait également été condamnée à deux semaines sans publicité, après un jeu sexuel entre Cyril Hanouna et la jeune chroniqueuse Capucine Anav.

Lire aussi:

Jeune gendarme tuée par un récidiviste: «on demande à pouvoir ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer»
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Dupond-Moretti répond aux magistrats qui qualifient sa nomination de «déclaration de guerre»
Remaniement: «Macron est moins bien armé pour 2022 avec ce gouvernement qu’avec le précédent»
Tags:
Marlène Schiappa, sanctions, télévision, blagues, Cyril Hanouna, Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook