France
URL courte
53455
S'abonner

Une cérémonie, précédant les obsèques du pilote de Tracker 22 décédé dans l’exercice de ses fonctions, était organisée à la base de sécurité civile de Nîmes en présence de Christophe Castaner qui s’est montré ému aux larmes pour son hommage à Franck Chesneau.

Christophe Castaner a présidé ce mardi 6 août une cérémonie d'hommage à Franck Chesneau, le pilote tué dans le crash de son Tracker, vendredi 2 août lors de l'incendie de Générac. La cérémonie a eu lieu sur la base aérienne de la sécurité civile de Nîmes-Garons.

Prononçant son éloge funèbre, le ministre de l’Intérieur a évoqué la vie de «courage», d'«engagement» et de «passion» du pilote de 49 ans, marié et père de deux enfants.

«La France n'oublie jamais ceux qui sont tombés pour la servir, pour la protéger, la défendre», a insisté le ministre, devant le cercueil du pilote, recouvert d'un drapeau tricolore. «Aujourd'hui, la République est en deuil et pleure ce héros perdu».

En s'adressant aux enfants et à l'épouse du pilote, Christophe Castaner a été ému aux larmes:

«Rien certainement n'est plus dur que de perdre l'être aimé. Rien n'est plus difficile que de comprendre que papa ne rentrera pas ce soir. Le chemin qui s'ouvre est long», a-t-il continué avec émotion.

Au cours de cette cérémonie organisée, le pilote a été fait chevalier de la Légion d'honneur et médaillé de la sécurité intérieure, échelon or, à titre posthume, sous les yeux de ses proches et de ses camarades de la sécurité civile.

Moment du drame

Le 2 août, à 17h20, Franck Chesneau, victime «d'une perte de repères» en entrant dans une épaisse fumée, selon les enquêteurs, a trouvé la mort dans le crash de son avion, un Tracker 22 de la sécurité civile, alors qu'il combattait les flammes. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cet accident rarissime.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
crash d'avion, hommage, incendie, Christophe Castaner, Nîmes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook