France
URL courte
271057
S'abonner

Sur son compte Twitter, l’ancienne ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot, a condamné les propos «ignobles et obscènes» de son frère, Jean-Yves Narquin, maire RN de Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher), à l’égard de Marlène Schiappa.

La sœur de Jean-Yves Narquin, -maire Rassemblement national (RN) de Villedieu-le-Château, dans le Loir-et-Cher-, Roselyne Bachelot, n’est apparemment pas du tout d’accord avec ce que son frère a écrit à l’encontre de la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Ce dernier a notamment réagi le 4 août aux propos de Mme Schiappa qui se serait déclarée, à en croire la journaliste du JDD Sylvie Bommel, «sapiosexuelle», c’est-à-dire «excitée par l’intelligence».

«On savait déjà qu’elle était reine de la pipe, d’après ses confessions! Mais si en plus elle réfléchit pendant qu’elle suce... où va-t-on !», avait tweeté Jean-Yves Narquin.

«Ignobles et obscènes»

Mardi 6 août, l’ancienne ministre française de la Santé Roselyne Bachelot, a qualifié ces propos de son frère d’«ignobles et obscènes».

​Dans une publication sur Twitter, Marlène Schiappa a répondu à Mme Bachelot, lui disant qu’il «ne lui serait pas venu à l’esprit une seule seconde de relier» Roselyne Bachelot à ce qu’avait dit son frère, connaissant son «engagement sincère» pour «la liberté des femmes.»

Lire aussi:

Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
L'armée d’Israël lance une opération dans la bande de Gaza
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
Tags:
condamnation, Marlène Schiappa, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook