France
URL courte
832169
S'abonner

La ministre française du Travail a été accusée de racisme alors qu’elle voulait rendre hommage à l’auteur Toni Morrison, décédée mardi 6 août. Elle a publié sur son compte Twitter un message qu’elle a dû effacer après une vague de critiques.

Muriel Pénicaud a été accusée de racisme par des internautes après avoir publié sur son compte Twitter un message d’hommage à Toni Morrison, auteur américaine et lauréate du prix Nobel , décédée à l’âge de 88 ans mardi 6 août, rapporte Le Nouvel Observateur. 

«Hommage à une très grande dame, écrivaine, poète et militante, Toni Morrison. Grâce à elle, les noirs ont enfin pu entrer par la grande porte dans la littérature. Les mots réveillent les consciences et les cœurs, ils font reculer le racisme et la haine. Les mots ont un pouvoir», a-t-elle écrit dans un tweet publié mercredi 7 août et supprimé par la suite. Après avoir essuyé de nombreuses critiques, la ministre a décidé de le modifier.

Pourtant, certains utilisateurs de Twitter ont fait des captures d’écran du tweet jugé raciste.

Selon des internautes, en saluant la Nobel de littérature, la ministre du Travail rendait invisible tous les auteurs Noirs l’ayant précédée.

L’un des utilisateurs du réseau social a publié une liste non exhaustive d'autres écrivains significatifs, estimant qu’elle ne les avait jamais lus.

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Un commissariat de police attaqué aux cocktails Molotov dans le Lot
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Tags:
racisme, prix Nobel, écrivains, Muriel Pénicaud, ministre, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook