France
URL courte
61123
S'abonner

Après l'AVC subi il y a quelques semaines, l'acteur Alain Delon «se repose» en Suisse, écrit l’AFP, se référant au fils aîné de la vedette.

L'acteur Alain Delon, 83 ans, a fait un accident cardio-vasculaire et a eu une «légère» hémorragie cérébrale il y a plusieurs semaines, actuellement son état est stable et il «se repose» dans une clinique en Suisse, rapporte ce 8 août l’AFP, se référant à Anthony Delon, fils aîné de la star.

«Mon père a fait un accident cardio-vasculaire et une légère hémorragie cérébrale», souligne-t-il dans un texte.

«Il a été opéré à la Pitié-Salpétriere [hôpital parisien, ndlr], où il est resté trois semaines en soins intensifs. Toute la famille s'est relayée à son chevet, mon frère, ma sœur et ma mère Nathalie», poursuit-il, cité par l’AFP.

«Ses fonctions vitales étant parfaites et son état stabilisé, selon les médecins, il est reparti en Suisse et se repose tranquillement dans une clinique. […] Ma sœur qui réside maintenant en Suisse suit son rétablissement de près et nous tient au courant de ses progrès quotidiens», ajoute-t-il.

Plus tôt dans la journée, des informations faisant état des problèmes de santé de l’acteur ont fait surface dans la presse. Il était notamment indiqué que dans la nuit du 10 au 11 juillet, il serait passé «près de la mort» à cause d’une hémorragie cérébrale, ajoutant que son état restait «préoccupant».

Pour rappel, en juin, la presse informait que l’acteur avait été hospitalisé en raison de vertiges et maux de tête, indiquait alors son entourage, symptômes liés à une arythmie cardiaque.

Quelques semaines auparavant, Alain Delon avait reçu à Cannes une Palme d'or d'honneur.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Erdogan réagit aux déclarations du Kremlin sur le «pire scénario» à Idlib
Tags:
maladies, accident vasculaire cérébral (AVC), Alain Delon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook