France
URL courte
19452
S'abonner

Des militaires montent un camp dans les montagnes près de Biarritz, deux semaines avant le début du sommet du G7, indique France Bleu. Une quinzaine d’homme, un radar et trois camions ont été repérés. Les officiels refusent de communiquer sur ce sujet.

À l’approche du G7 à Biarritz, la station de radio France Bleu affirme que des militaires français se sont installés sur les sommets basques dans l’objectif de surveiller le sommet. Selon ses informations, plusieurs campements ont été établis depuis début août. Une photo postée sur Twitter montre un camp militaire.

​Il semble que cette base militaire temporaire, cantonnée sur les crêtes près de la commune de Saint-Martin d’Arberoue, à une distance d’une quarantaine de kilomètres de Biarritz, abrite trois camions bâchés et un radar tournant sans cesse. Une quinzaine d’hommes y ont été aperçus, est-il précisé.

Des toilettes sèches sont également installées, à proximité d’un ancien ball-trap, où les militaires ont monté leurs tentes, indique France Bleu.

Cependant, ni l’armée ni l’Élysée n’ont fait de commentaire ce sujet, est-il souligné.

Des restrictions prévues

La 45e édition du sommet du G7 se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août. La cité balnéaire accueillera les dirigeants des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de l’Italie, du Japon, de l’Allemagne et de la France. De nombreuses restrictions de circulation sont annoncées par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Deux zones seront établies, notamment, une zone de protection (bleue) et une zone de protection renforcée (rouge). Dans cette dernière, il sera interdit de circuler et de stationner. La fermeture prochaine de tous les parkings publics est prévue. Afin de pouvoir circuler dans les rues, les piétons devront être munis d’un badge. Quant à la zone bleue, elle sera réservée aux véhicules dotés de macarons.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Menace de reconfinement: un «règlement de compte contre la population»?
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Tags:
Allemagne, Italie, Japon, États-Unis, France, Canada, Royaume-Uni, palais de l'Élysée, camp, France Bleu, montagnes, militaires, sommet du G7 de 2019, Biarritz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook