Ecoutez Radio Sputnik
    La région italienne de Campanie (archive photo)

    Le randonneur français disparu en Italie retrouvé mort, selon des médias italiens

    CC BY 2.0 / Elliott Brown / Amalfi Coast - to Positano - cliffs
    France
    URL courte
    121146
    S'abonner

    Le corps sans vie du randonneur français Simon Gautier, disparu en Italie le 9 août, a été retrouvé par une équipe de secouristes, selon le journal Corriere della Sera.

    Le randonneur français Simon Gautier, 27 ans, disparu au sud de Naples le 9 août, a été retrouvé mort, a annoncé le journal italien Corriere della Sera.

    Cette information a été confirmée par la gendarmerie italienne, d'après l'agence France Presse (AFP).

    «Le corps de Simon Gautier a été retrouvé il y a peu», a indiqué la gendarmerie de Sapri, citée par l'agence.

    ​Le corps du jeune homme se trouvait au fond d'un ravin, dans une zone «peu visible» située près d'un chemin le long de la côte, sur la commune de San Giovanni a Piro, selon Corriere della Sera.

    D'après France 2, la mère de Simon Gautier a confirmé que des secouristes avaient découvert le corps de son fils au fond d’un ravin.

    Un secouriste a repéré le sac à dos du randonneur aux jumelles, d'après l'AFP, qui note que le corps se trouvait dans la commune de Belvedere di Ciolandrea.

    Accident de randonnée

    L’étudiant Simon Gautier est parti le 8 août pour une randonnée entre Policastro et Naples. Le 9 août, il a appelé un numéro de secours, indiquant qu’il était tombé d’une falaise, sans pouvoir préciser le lieu de l’accident. Son téléphone a cessé d’émettre peu après, d'après les médias. Delphine Godard, sa mère, est arrivée le 14 août sur place. Elle a exhorté la France et l’Italie à envoyer des équipes de secours supplémentaires.

    Simon Gautier vivait depuis deux ans à Rome où il rédigeait une thèse en histoire de l'art et faisait des randonnées près de Policastro, à près de 200 km au sud de Naples. 

    Tags:
    décès, disparition, randonnée, France, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik