France
URL courte
Sommet du G7 à Biarritz (43)
8211
S'abonner

De très nombreux membres des forces de l’ordre sont mobilisés à la veille de l’ouverture du sommet du G7 pour assurer la sécurité de la rencontre qui aura lieu du 24 au 26 août à Biarritz. Ils effectueront leur mission à pied, en moto, en voiture et même à cheval.

Plus de 10.000 policiers et gendarmes seront sur le pied de guerre ce week-end à Biarritz et dans ses environs à l’occasion du sommet du G7, a fait savoir BFM TV qui dit tenir ces informations «de sources concordantes».

Ainsi, il est prévu d’engager 45 compagnies de CRS, soit le nombre habituel pour l'ensemble de la France, ainsi qu’une cinquantaine d'escadrons de gendarmerie mobile pour surveiller les zones côtières à bord de bateaux et les secteurs terrestres depuis les hauteurs. Ces forces seront épaulées par des unités spécialisées, comme le RAID, le GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale), le SDLP (Service de la protection) ou encore les BRAV (Brigades de répression de l'action violente).

Les forces de l’ordre circuleront à pied, en voiture, en moto et même à cheval.

En outre, toujours selon BFM TV, de 350 à 400 sapeurs-pompiers seront mobilisés chaque jour dans la ville pendant le sommet, ainsi qu’une cinquantaine de démineurs pour fouiller les bâtiments destinés à accueillir des manifestations du G7.

Les avocats aussi 

Les forces de police et les services spéciaux ne sont pas les seuls à être mobilisés. Ainsi, le barreau de Bayonne, qui fonctionne habituellement avec huit avocats de permanence, va passer à 70, avait précédemment annoncé Europe 1. Ayant pratiquement décuplé ses effectifs, il sera capable d’effectuer jusqu’à 400 gardes à vue par jour. En outre, il doit y avoir une dizaine de procureurs en plus, ainsi que des greffiers et des juges venant des tribunaux voisins, notamment de Pau et Tarbes.

Entre-temps, une soixantaine de sapeurs-pompiers se sont rassemblés devant la mairie de Biarritz ce 19 août dans l’intention de parler à Emmanuel Macron pour lui faire part de leur situation.

Ils ont notamment utilisé leurs sirènes et des fumigènes orange.

Pourquoi un tel dispositif

Les autorités redoutent l’arrivée simultanée de blacks blocs français et européens, d’indépendantistes basques et catalans, ainsi que l'infiltration de casseurs. En effet, quelque 80 organisations et associations prévoient de tenir un «contre-sommet» avec une grande manifestation à Hendaye le 24 août et des actions d'«occupation des places publiques» autour de Biarritz le lendemain.

La 45e édition du sommet du G7 se tiendra du 24 au 26 août à Biarritz qui accueillera les dirigeants de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni.

Dossier:
Sommet du G7 à Biarritz (43)

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
mobilisation, forces de l'ordre, Japon, Italie, Royaume-Uni, États-Unis, France, Canada, Allemagne, fumigènes, sirène, sommet du G7 de 2019, Biarritz, sapeurs-pompiers, G7, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), avocat, Europe 1, BFMTV, RAID, gendarmes, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook