Ecoutez Radio Sputnik
    Biarritz

    Des pompiers expriment leur ras-le-bol avant le début du G7 à Biarritz – vidéo

    CC0 / moibtz
    France
    URL courte
    Sommet du G7 à Biarritz (43)
    7313
    S'abonner

    Devant la mairie de Biarritz, ville qui s’apprête à accueillir le G7, près de 60 pompiers ont déployé une banderole ce lundi pour dénoncer leurs heures non payées. Outre celle-ci, ils ont eu recours à des sirènes et à des fumigènes.

    La mairie de Biarritz a été prise au dépourvu par une action surprise d’une soixantaine de pompiers le 19 août au matin, cinq jours avant la tenue du G7.

    Il s’agissait d’une mobilisation destinée à dénoncer leurs heures non payées et à demander à ce que les astreintes de 24 heures soient payées en intégralité et non pas sur une base de 17 heures comme elles le sont actuellement. Les pompiers veulent ainsi «parler au Président de la République de leur situation» cinq jours avant le début du sommet du G7, organisé du 23 au 26 août.

    Déployé sur place, un véhicule des sapeurs-pompiers côtoyait des inscriptions «G7 heures non payées», «les élus m’ont trompé!», «sapeurs-pompiers Pyrénées en colère».

    En outre, ils ont positionné des fumigènes orange devant la mairie, provoquant ainsi l’arrivée de deux hélicoptères de l'armée pour inspecter la zone, relate France Bleu.

    Réaction du maire

    Le maire de Biarritz, Michel Veunac, est sorti de son bureau à la rencontre des pompiers et a promis de les recevoir la semaine prochaine, après le déroulement du sommet.

    Dossier:
    Sommet du G7 à Biarritz (43)
    Tags:
    salaire, sapeurs-pompiers, pompiers, sommet du G7 de 2019, Biarritz
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik