France
URL courte
17448
S'abonner

L'enquête visant le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler est classée sans suite. Elle avait été ouverte le 4 juin 2018 après la publication d’articles de presse sur un éventuel conflit d'intérêts entre ses anciens postes dans la haute fonction publique et ses liens familiaux avec l'armateur italo-suisse MSC.

Le parquet national financier a annoncé le 22 août le classement sans suite de l'enquête préliminaire sur Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l'Élysée, qui était soupçonné de conflits d'intérêts dans ses précédentes activités.

«Après un an d'enquête, l'analyse des éléments recueillis par la brigade de répression de la délinquance économique [...] ne permet pas de caractériser les infractions initialement suspectées», est indiqué dans un communiqué du parquet.

La procédure, ouverte en juin 2018 pour prise illégale d'intérêts, portait sur les relations entre ce proche collaborateur d'Emmanuel Macron et l'armateur italo-suisse MSC.

La justice s'intéressait aux «conditions et circonstances dans lesquelles Monsieur Alexis Kohler a exercé des fonctions publiques à l'Agence de participation de l'État et au cabinet du ministre de l'Économie et des Finances à l'occasion desquelles il aurait pu traiter des dossiers intéressant la Mediterranean Shipping Company avant d'obtenir un emploi de directeur financier au sein de cette dernière», est-il précisé dans le communiqué cité par Reuters.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
enquête, Emmanuel Macron, Alexis Kohler, palais de l'Élysée, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook