Ecoutez Radio Sputnik
    Un Airbus (image d'illustration)

    Les habitants de l’Yonne appelés à vérifier s’il n’y a pas de pièces d’un Airbus A220 dans leur jardin

    © Sputnik . Sergei Mamontov
    France
    URL courte
    3310
    S'abonner

    Un Airbus A220 assurant une liaison entre Genève et Londres a perdu certaines pièces de moteur à la suite d’une défaillance mécanique, le 25 juillet au-dessus d’une zone boisée de l’Yonne. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses lance un appel à témoin mercredi 21 août en espérant que ces pièces permettront de déterminer les causes de l’incident.

    Le Bureau français d’enquêtes et d’analyses (BEA) a lancé un appel à témoin pour retrouver des pièces de moteur tombées le 25 juillet d’un Airbus A220 qui survolait l’Yonne.

    L’incident qualifié de « grave » s’est produit le 25 juillet 2019 lors d’un vol Genève-Londres. L’avion était en phase de croisière, le moteur gauche de type Pratt & Whitney PW 1524 a subi une défaillance mécanique lors du survol de l’est de la France. Le moteur a été éteint par l’équipage qui a dû réaliser un atterrissage d’urgence à l’aéroport Charles-de-Gaulle. L’incident n’a pas fait de blessés et l’appareil a subi des dommages mineurs, indique le BEA.

    ​Cependant après un examen du moteur, des experts ont révélé que l’avion avait perdu certaines pièces du compresseur basse pression qui pourraient aider à comprendre les causes de l'incident. Ces pièces en titane qui ne devraient pas excéder une longueur de 30 centimètres seraient tombées dans une zone boisée non habitée proche des communes de Perrigny-sur-Armançon et de Cry, selon le BEA.

    Les incidents de ce genre se produisent assez rarement. Le denier date du 30 septembre 2017 lorsqu’une partie d’un des réacteurs de l'A380-800 reliant Paris à Los Angeles s’était décrochée en plein vol, au-dessus du Groenland. Une pièce d’environ 150 kilogrammes provenant de ce moteur a récemment été retrouvée sous quatre mètres de neige et de glace, au milieu d’une crevasse.

    Tags:
    incident, aéroport, Yonne, Airbus A220
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik