France
URL courte
24545
S'abonner

Un arrêté permettant d’abattre 1.500 blaireaux dans le département de la Somme a provoqué l’ire des associations de défense des animaux qui ont contesté l’acte administratif auprès du tribunal d'Amiens.

Un arrêté préfectoral d’abattage de 1.500 blaireaux dans le département de la Somme a provoqué le mécontentement des associations de défense des animaux qui ont déposé une requête pour le faire suspendre, relate RTL. Toutefois, le tribunal administratif d'Amiens l’a rejetée le 22 août.

«Nous avons été déboutés. Pour le tribunal, il n'y a nulle urgence à sauver des vies.»

La raison qui a mené à cet arrêté d’abattage est l’augmentation du nombre de ces animaux dans la région même malgré les mesures de régulation appliquées depuis 2004.

La population de blaireaux est régulée annuellement sur demande des agriculteurs de la région qui les accusent de faire des dégâts dans les cultures.

En outre, l'association de défense des animaux One Voice affirme que la préfecture produit des arrêtés sans savoir combien de blaireaux sont en réalité présents dans la zone, relate le quotidien.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
France, nature, blaireau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook