France
URL courte
239024
S'abonner

L’Agence nationale des fréquences a révélé une quinzaine de modèles de téléphones dépassant le niveau d’ondes autorisé et mettant ainsi en danger la santé des utilisateurs, selon le Midi Libre.

Une dizaine de marques de téléphones ont été épinglées par l’Agence nationale des fréquences (ANFR): certains modèles dépassent le niveau d’ondes autorisé - le DAS (débit d’absorption spécifique) -,  mettant ainsi en danger la santé.

De l’avis de l’ANFR, 17 modèles de smartphone de ces marques dépassent le niveau d’ondes autorisé, relate le Midi Libre.

Selon le média, les téléphones sont soumis à une limite d’ondes précise qui a été durcie en 2016 et plusieurs marques ne rentrant pas dans la norme ont été retirées du marché en juillet, notamment le Leagoo S8 et le Allview X4 Soul Mini S. 

Le journal indique qu’une enquête de l’ANFR a établi que certains modèles ne respectaient toujours pas ces limites. En l’espace d’un an, l’agence a épinglé 17 modèles pour non-respect des limites autorisées. 

L’ANFR a notamment pointé du doigt des modèles d’Alcatel, d’Allview, d’Archos, d’Echo, de Hisense, de Huawei, de Leagoo, de Logicom, de Noffes, de Nokia, d’Orange, de Wiko et de Xiaomi.

Le quotidien rappelle que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) préconise aux personnes passant souvent des appels d’utiliser un kit mains libres, l’éloignement de l’appareil du corps permettant de diminuer l’exposition aux ondes.

En outre, elle conseille «pour tous les utilisateurs, de privilégier l’acquisition de téléphones affichant les débits d’absorption spécifique (DAS) les plus faibles».

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
Un astéroïde qui sera visible aux jumelles fonce vers la Terre
Tags:
santé, danger, ondes, smartphones
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook