France
URL courte
531759
S'abonner

Pour la journaliste Rokhaya Diallo, les excuses de Yann Moix, accusé d’antisémitisme et de négationnisme à cause de textes écrits il y a 30 ans, sont une «illustration parfaite» du «privilège blanc».

Suite aux excuses de Yann Moix, qui a reconnu avoir écrit des textes antisémites il y a une trentaine d’années, la journaliste Rokhaya Diallo a estimé qu’elles étaient un bon exemple du «privilège blanc»:

«Si quelqu’un n’a toujours pas compris ce qu’était le privilège blanc, voici une illustration parfaite», a-t-elle écrit sur son compte Twitter, commentant les récentes déclarations de M.Moix à Libération.

Plus tôt dans la semaine, l’Express a révélé que l’écrivain avait publié entre 1989 et 1990 des dessins antisémites dans un magazine artisanal. Interrogé par l’hebdomadaire, Yann Moix a admis être l’auteur des dessins incriminés, qu’il considère aujourd’hui comme des «productions lamentables et moches».

«L’homme de 50 ans que je suis est littéralement épouvanté de ce qu’il a pu produire, en l’espèce, à 21 ans», a insisté l’écrivain.

Auteur de textes négationnistes

Par la suite, l’Express a accusé Yann Moix d’être derrière des textes négationnistes que contenait le journal, dont l’un prétendait notamment que «chacun sait que les camps de concentration n’ont jamais existé».

Après avoir formellement nié en être l’auteur, l’écrivain a fini par reconnaître dans un entretien à Libération qu’il avait écrit les textes en question.

«J’assume, j’endosse tout […]. J’écrivais, je dessinais, je produisais de la merde», a-t-il concédé.

Il a affirmé «en avoir honte», soulignant que son «parcours d’homme» était l’histoire de «quelqu’un qui a essayé de s’arracher à cette géographie toxique».

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Tags:
journal, caricature, Yann Moix, négationnisme, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook