Ecoutez Radio Sputnik
    Police, image d'illustration

    On le croyait suicidaire, il est grièvement blessé par les policiers de Gap venus l'aider

    © Sputnik . Anastasia Patts
    France
    URL courte
    18647
    S'abonner

    Alertés par la famille d’un homme au comportement suicidaire, des policiers du commissariat de Gap ont fait feu avec leurs armes de services contre le quadragénaire refusant d’obtempérer.

    Un homme de 47 ans, que son entourage pensait suicidaire, a été grièvement blessé par balles par des policiers du commissariat de Gap (Hautes-Alpes) venus à sa rescousse, a-t-on appris jeudi 29 août auprès du parquet.

    Selon les premiers éléments de l'enquête, une patrouille de police est appelée, mercredi vers 23H00, par le fils de ce quadragénaire, qui indique que son père présentait un comportement suicidaire.

    «Quand les fonctionnaires de police arrivent, ils se trouvent en présence d'un homme qui tient à la main une arme de poing. Les policiers auraient demandé, tout d'abord, à l'individu de poser son arme. Celui-ci n'aurait pas obtempéré», a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Gap Raphaël Balland.

    Les policiers affirment alors avoir utilisé un taser, sans résultat.

    «L'individu aurait ensuite fait feu avec son arme, provoquant la réplique des policiers qui ont fait feu avec leurs armes de services à plusieurs reprises», a précisé le magistrat.

    Blessé aux jambes et au ventre, l'individu est toujours hospitalisé. «Il aurait été atteint par quatre projectiles. L'arme utilisée par celui-ci serait finalement un pistolet d'alarme», selon M. Balland.

    Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer le comportement et les intentions de l'individu blessé. Elle a été confiée à la Sûreté urbaine (SU) du commissariat de Gap.

    Comme il est habituel dans ce type de situation, une seconde enquête, confiée à l'antenne régionale de Marseille de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a été ouverte pour déterminer «les conditions d'ouverture du feu des fonctionnaires - à savoir, si les policiers ont agi ou non en état de légitime défense».

    Tags:
    suicide, police, Gap, Hautes-Alpes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik