France
URL courte
8018
S'abonner

À la suite de violences conjugales, la dame âgée de 92 ans est morte à l’hôpital de blessures infligées par son mari de 94 ans dans le Tarn ce dimanche 1er septembre, informe BFM TV. Elle a été trouvée entre la vie et la mort dans l’appartement par sa fille.

Violemment frappée par son mari, la dame âgée de 92 ans a trouvé la mort à l’hôpital des suites de ses blessures, relate BFM TV. Ce dimanche 1er septembre, la nonagénaire a été hospitalisée dans un état grave après qu’elle a reçu des coups de son mari de 94 ans et a été trouvée entre la vie et la mort dans l’appartement par sa fille. L’agression survient juste après que des militantes ont dénoncé à Paris le 100e féminicide de l'année.

Quant à son mari, avant d’être transféré dans un hôpital psychiatrique, il a été placé en garde à vue.

Une enquête pour homicide involontaire ou violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner devrait être ouverte par la suite, selon les informations communiquées par France 3 Occitanie.

«Féminicides par compagnon ou ex»

Cette agression intervient alors qu’une centaine de militantes du collectif Nous Toutes se sont rassemblées dimanche 1er septembre place du Trocadéro à Paris pour dénoncer «le 100e féminicide de l'année».

Le collectif militant «Féminicides par compagnon ou ex» a recensé le 100e féminicide survenu en France depuis le 1er janvier après la découverte du corps sans vie d'une femme sous un tas de détritus à Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes.

Pour l'année 2018, le ministère de l'Intérieur avait recensé 121 féminicides.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
morts, France, violences conjugales, femmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook